Nationale

#TITRE

391

El Bina veut supplanter le MSP

29 juillet 2018 | 22:06
Hocine Adryen

L’ex-ministre du Tourisme Abdelkader Bengrina, sous la casquette du MSP, ce lundi à la tête du mouvement El Bina né de la scission avec le MSP, a rencontré hier le SG du FLN, Djamel Ould Abbès, au lendemain de sa rencontre avec le leader du MSP autour de l’initiative politique de ce dernier.

Cette rencontre, programmée depuis un mois selon le président d’El Bina, a tourné autour d’une autre initiative politique dénommée « l’entente nationale pour tous » lancée par le mouvement n’est pas dirigée contre le MSP, a indiqué Bengrina : « Cette rencontre était déjà programmée depuis un mois. Elle n’est nullement dirigée contre le MSP comme elle n’est pas destinée à parasiter son initiative. C’est une première rencontre et d’autres vont suivre avec les autres partis », a tenu à préciser le président de cette formation. Le leader d’El Bina a ajouté que son parti « est contre le boycott de la présidentielle », estimant par ailleurs que celui-ci est de ceux qui « prônent la paix, la sécurité et la stabilité du pays. « Nous sommes heureux de cette réunion de travail avec le FLN et nous sommes aux côtés de ceux qui sont contre un saut dans l’inconnu », dit-il. Il a ajouté que cette rencontre, comme celle attendue avec le RND, « constitue un mur de défense contre tout danger venant de l’extérieur ». Pour sa part le SG du FLN, Djamel Ould Abbès, a salué cette initiative du mouvement El Bina du moment, dit-il, que ce parti partage avec nous « beaucoup de points communs et en premier lieu la sauvegarde de l’unité nationale ».

Or cette rencontre somme toute banale puisqu’elle fait partie de la vie politique de tous les jours et aussi à l’approche de la présidentielle prévue au premier trimestre de l’année 2019, a toutes les allures d’un contre-feu qu’on tente de mettre en place pour phagocyter l’initiative du MSP qui a déjà réussi à la sortir de son cadre partisan puisqu’elle a fait l’objet d’une mise au point de l’armée, qui a souligné que l’ANP est au-dessus des tiraillements politiques. Le mouvement El Bina, qui a du mal à se placer sur l’échiquier politique et à se rendre visible, -le MSP lui fait de l’ombre-, tente par tous les moyens, y compris avec des « compromissions », de supplanter son rival, passé dans l’opposition depuis la prise de pouvoir de Abderrezak Mokri. Le leader du mouvement El Bina rêve-t-il de reproduire le schéma de l’Alliance présidentielle née au début des années 2000 qui a regroupé le FLN, le RND et le MSP du vivant de Mahfoud Nahnah et de prendre la place de ce dernier ? Le mouvement El Bina a jugé qu’il y a un vide qu’il faut combler ainsi qu’un flou dont il veut profiter.

Toujours est-il que la rencontre avec le FLN a débouché sur une entente commune, au contraire de celle qui a eu lieu avec le MSP. En prenant ses distances avec l’initiative du MSP et en la condamnant du bout des lèvres, le SG du FLN a sonné peut-être la charge. Le FLN a exprimé trois réserves sur l’initiative, lesquelles se résument au concept de la transition démocratique, au rôle de l’armée et enfin au soutien à un 5e mandat de Abdelaziz Bouteflika. Le MSP laisse toutes les portes ouvertes pour sa participation au prochain rendez-vous électoral et appelle à « la consolidation du front interne pour préserver l’unité nationale et faire face aux menaces étrangères, notamment celles que représentent le dossier de l’immigration clandestine et la sécurité des frontières ».

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter