Articles similaires

Nationale

#TITRE

467

Eduction : Une grève et des rassemblements le 21 janvier

7 janvier 2019 | 21:18
Educationgrève Mohamed.K


Les six syndicats autonomes de l’Intersyndicale de l’éducation, réunis ce lundi à Alger, ont appelé les travailleurs de secteur à une journée de grève pour le lundi 21 janvier, ainsi qu’à des rassemblements de protestation devant les directions de l’éducation des wilayas.


Selon plusieurs responsables syndicaux, cette décision est un premier avertissement à la tutelle.


L’Intersyndicale de l’éducation est composée de six syndicats autonomes qui sont le Conseil national des enseignants du secondaire et du technique (Cnapest), le Syndicat national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (Snapeste), l’Union nationale des personnels de l’éducation et de la formation (Unpef), le Syndicat autonome des travailleurs de l’éducation et de la formation (Satef), le Conseils des enseignants des lycées d’Algérie (Cela) et le Syndicat national des travailleurs de l’éducation (SNTE).


Les syndicats en question, rappelons-le, ont annoncé récemment leur retrait de la charte d’éthique signée avec le ministère de l’Education depuis 2015.


Une charte qui avait permis d’éviter des perturbations dans le secteur de l’éducation, notamment depuis de le début de l’année scolaire en cours. Samedi dernier, la ministre de l’Education, Nouria Benghabrit, avait anticipé sur ce mouvement en précisant qu’un appel à la grève est « un manquement à la relation qui lie le ministère et les syndicats ».


Selon elle, la relation du ministère avec les syndicats était « sereine » et « continuait à l’être ». Benghabrit avait même menacé de recourir à des ponctions sur salaires en cas de débrayage.


Ainsi, après l’accalmie qu’a connue le secteur ces derniers mois et en dépit des appels au dialogue avec les partenaires sociaux, la situation risque de s’enliser et de connaître des dérapages, alors que la tutelle tablait sur une année scolaire sereine et stable dans tous les paliers.


Pour rappel, l’Intersyndicale s’est retirée en décembre dernier de la charte d’éthique signée il y a trois ans, en signe de protestation, et avait menacé de lancer des actions de débrayage.


Les responsables de ces syndicats ont annoncé également le boycott de toutes les rencontres officielles organisées par la tutelle aux niveaux national et local.


Cette décision extrême a été prise pour protester contre le mode de gouvernance du secteur adopté par la tutelle qui, selon un communiqué des syndicats, n’a pas respecté ses engagements. « Nous dénonçons la manière avec laquelle le ministère de l’Education agit avec les syndicats aux niveaux local et national. Cette manière n’est pas conforme au contenu de la charte d’éthique qui donne la priorité au dialogue social.


De plus, le ministère exerce des pressions et entrave l’activité syndicale, à travers l’annulation du travail avec les PV, le refus d’octroyer des sièges aux syndicats, les entraves à l’action des syndicalistes et le recours à la justice pour résoudre les conflits sociaux », avaient expliqué les responsables desdits syndicats dans leur communiqué diffusé le jour même de leur décision de retrait de la charte.


Les leaders des six syndicats regrettent aussi le fait que le ministère recoure à de fausses promesses concernant la gestion des grands dossiers, notamment ceux des œuvres sociales et du statut.


Les dernières décisions du ministère de l’Education, portant surtout sur l’obligation de rattrapage des cours durant les week-ends et la question des arrêts maladies, sont aussi critiquées.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter