Articles similaires

Nationale

#TITRE

427

Education : Le CELA annonce une grève les 8 et 9 février prochain

7 janvier 2019 | 20:04

Après une courte période d’accalmie, le secteur de l’éducation risque d’être perturbé de nouveau. Le Conseil des enseignants des lycées d’Algérie (CELA) annonce une grève de deux jours, les 8 et 9 février prochain.

Après la menace des enseignants contractuels d’observer une grève de la faim, c’est au tour du CELA qui brandit la menace d’aller vers deux jours de grève pour dénoncer le nouveau statut particulier. Les membres de ce syndicat estiment que le nouveau statut particulier tant attendu n’a fait que décevoir les enseignants et les travailleurs de l’éducation. En effet, selon eux ce statut, mène vers le bas les différents corps de l’éducation en créant uniquement deux grades au lieu de prévoir une promotion horizontale systématique. Dans un communiqué rendu public, le CELA a indiqué que « le statut particulier est en nette régression par rapport à celui de l’année 1990 et entretient le flou sur le régime disciplinaire ». Concernant le report de la promulgation du régime indemnitaire sous prétexte de la non-finalisation des 45 statuts particuliers des secteurs relevant de la fonction publique, le représentant du CELA a dit que « cela ne fait qu’aggraver la situation précaire que vivent les enseignants et travailleurs de l’éducation nationale ».

Car, aux yeux des membres du CELA, l’actuelle grille des salaires tire vers le bas les bas salaires et vers le haut les plus hauts salaires, alors que le pouvoir d’achat des fonctionnaires subit une baisse vertigineuse. Devant cet état de fait, le CELA affirme qu’une révision urgente s’impose dans l’immédiat. S’agissant de la gestion des lycées, le communiqué précise que « celle-ci est devenue patriarcale puisqu’elle tend à considérer les établissements scolaires comme des entreprises où seul prime le rendement ». Tout en soulignant qu’une pression et un harcèlement quotidiens s’exercent sur les équipes pédagogiques, le CELA signale que « le pouvoir pédagogique des enseignants est remis en cause d’année en année par les inscriptions sauvages remettant en cause la souveraineté de conseils des classes ».

Le CELA affirme de la même manière qu’il défend « une école publique de qualité et lutte contre les déperditions scolaires, il lutte contre le népotisme et la corruption dont sont porteuses ces inscriptions ». La plate-forme de revendications du CELA s’articule autour de « l’augmentation des salaires par la revalorisation du point indiciaire à 165 DA, la promulgation immédiate d’un régime indemnitaire conséquent et la révision du nouveau statut particulier pour répondre aux aspirations des enseignants ». Le CELA sollicite également une retraite après 25 ans de service et le recouvrement du pouvoir pédagogique.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter