Articles similaires

Nationale

#TITRE

591

Ould Abbès :« Les 1 000 milliards de DA ont été consacrés au développement du pays »

17 mars 2018 | 20:22
Ould Abbes FLN Aziza Mehdid


Le fameux bilan relatif aux réalisations qui ont été faites depuis 1999 semble tarauder le secrétaire général du FLN Djamel Ould Abbès. En effet, il a qualifié ce samedi sa rencontre avec les secrétaires des mouhafadate et les chefs des commissions transitoires de « décisive ». Il s’agit toujours de voir où on en est avec les rapports qui concernent les 48 wilayas et qui seront remis lors de la rencontre de la commission centrale du parti prévue demain 19 mars pour faire un bilan global. Ould Abbès a indiqué que jusqu’à présent, 42 wilayas ont pu finaliser leurs dossiers en vue de les soumettre à l’administration centrale du parti.


C’est après l’examen des 48 rapports contenant les chiffres et les documents afférents aux différents projets réalisés à travers le territoire national que le FLN entamera les préparations à l’échéance présidentielle de 2019, a précisé l’orateur. Une fois finalisé, le « très attendu bilan » devrait être soumis au président de la République dans le but de justifier « les mille milliards » de dinars faisant l’objet d’une controverse. Néanmoins, Ould Abbès a estimé qu’il ne s’agit pas d’argent « f…en l’air » et que cette somme a été investie dans la construction d’infrastructures profitables également aux futures générations.


 


Par ailleurs, le chef du FLN a tenu à rappeler que c’est sa formation politique qui avait fait appel, en décembre 1998, à M. Bouteflika pour le poste du président de la République et que « grâce à lui, le pays a recouvré la paix et stabilité ». Comme à l’accoutumée, Djamel Ould Abbès n’a pas manqué de se féliciter du statut de son parti qui est, à ses yeux, « le parti de l’Etat ». Il a souligné que, grâce au militantisme perpétuel des activistes adhérents à cette formation politique, cette dernière maintient toujours le leadership sur la scène politique nationale. Le SG du FLN a signalé, en outre, que son parti récense dans ses rangs, 700 000 militants et se fixe l’objectif d’en atteindre un million. Il a argué que le FLN a une base militante et qu’il n’est pas un « bien vacant » à vendre ou à louer. En faisant allusion aux partis de l’opposition, Ould Abbès s’est dit prêt à faire face et à donner des explications sur ce qu’il appelle les « fantômes » qui surgissent tous les cinq ans et qui visent, à son sens, à salir l’image de l’Algérie.


Il a rappelé aussi que ces rencontres avec les élus locaux s’inscrivent dans le cadre de la préparation d’une prochaine étape, notamment le congrès du parti prévu en 2020, censé voir la désignation du futur secrétaire général du doyen du paysage politique national. Il a laissé entendre aux militants présents lors de cette rencontre que l’ambition est une bonne chose, mais que le parcours d’un vrai militant devrait commencer par les « kasmas, » la base de toute formation politique.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter