Articles similaires

Regionale

#TITRE

270

Djamel Bendidouche a fait don de sa « guillotine » à la maison de la Culture Mouloud-Mammeri

22 avril 2018 | 23:01
Kabylie Saïd Tissegouine

La guillotine qui a servi dans le film « Arezki l’indigène » est devenue depuis ce dimanche la propriété de la maison de la Culture Mouloud, Mammeri de Tizi Ouzou.

Le réalisateur Djamel Bendidouche a décidé d’en faire don à cette institution culturelle. La guillotine en question, une reproduction bien sûr, a été placée derrière, thazka (maison ancienne kabyle) dans la cour. La cérémonie d’inauguration de l’exposition de cette machine macabre s’est déroulée en présence du réalisateur donateur, de la direction de la maison de la Culture, Nabila Gouméziane, et de nombreuses personnalités du monde culturel et administratif.

Selon Djamel Bendidouche, la guillotine originale qui a servi à la mise à mort d’Arezki El-Bachir au mois de mai 1895, à Azazga, se trouve toujours à la prison de Serkadji. Toujours est-il que même cette reproduction, avec son couperet, la plate-forme servant à contenir le corps du condamné et les parois servant à immobiliser le cou, donne la chair de poule. Cependant, l’exposition de cette machine de la mort permet nous de savoir ce que nos arrière-grands-parents ont subi.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter