Nationale

#TITRE

556

Djamel Allam inhumé en présence d’une foule nombreuse

18 septembre 2018 | 20:15
N. Bensalem


Des milliers de personnes ont assisté ce mardi, au cimetière Sidi M’hamed-Amokrane de Béjaïa, à l’enterrement de l’illustre chanteur Djamel Allam. La dépouille du défunt, qui a rendu l’âme vendredi à Paris à l’âge 71 ans après de longs mois de souffrance à cause d’un cancer du pancréas, est arrivée à l’aéroport Abane- Ramdane de Béjaïa vers 8h30. Une importante délégation d’artistes conduite par Safy Boutella et Kamel Hamadi a accompagné la dépouille mortelle de l’enfant de Béjaïa depuis son rapatriement de Paris par avion affrété spécialement à ce propos, avec la prise en charge des frais des funérailles et de toute la procédure de rapatriement de la dépouille, ainsi que des billets des membres de la délégation de l’ONDA.


Des centaines de personnes attendaient déjà à l’aéroport. Parmi les membres du comité d’accueil qui patientaient au salon d‘honneur figuraient les ministres de la Culture et de la Jeunesse et des Sports, le directeur de l’ONDA, les autorités militaires, le wali de Béjaïa, le président de l’APW, des députés, des membres de la famille du chanteur, ses amis, des fans, des artistes, ses voisins et des dizaines de personnes ainsi que des membres du comité d’organisation des funérailles. Le cortège funèbre s’est rendu au domicile familial aux 600 Logements à Ihaddaden sous escorte de la Protection civile et d’un important dispositif sécuritaire digne de la grandeur de l’artiste, pour un dernier adieu. Ensuite la dépouille été transportée au TRB où des milliers de personnes attendaient aux alentours afin de rendre un hommage à l’auteur de "Thella", avant son enterrement qui est intervenu peu après 13 h, après la prière du Dohr et la prière funéraire qui s’est déroulée à la mosquée Sidi Soufi. Des centaines de personnes attendaient déjà au TRB pour un dernier regard au défunt dont la dépouille était exposée dans le hall du rez-de-chaussée entre 10h et 12h15 environ.


Des amis du chanteur, très peinés par la disparition de l’auteur de “ouretsrou” (ne pleure pas), ont pris la parole pour exprimer leur tristesse suite à la mort d’un artiste qui aura marqué la vie artistique, que ce soit sur la scène nationale ou international par son riche répertoire et son travail.


Des artistes ont prononcé des oraisons funéraires pleines d’émotions, évoquant un artiste talentueux, un homme plein de vie, d’une grande ambition et aux qualités humaines indéniables. Notons qu’« un hommage sera rendu à Djamel Allam et à Rachid Taha à Alger dans les jours à venir », a indiqué le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi. Ce dernier dira que « Djamel Allam est un artiste particulier, c’est une voix du peuple qui s’est éteinte ». Et d’ajouter : « Nous avons perdu un artiste entier ». Pour sa part, le ministre de la Jeunesse et des Sports a déclaré avoir « perdu un ami ». « Je suis très touché par la perte d’une personne authentique et exemplaire même dans son chant », dira-t-il.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter