Articles similaires

Nationale

#TITRE

304

Dialogue national : L’avenir du panel hypothéqué

31 juillet 2019 | 20:20
HirakKarim Younès Aziza Mehdid


Depuis sa mise en place jeudi dernier, le panel de dialogue national dirigé par Karim Younès est visiblement contesté de toutes parts. Après le refus catégorique de nombre de personnalités nationales sollicitées pour intégrer ce panel, c’est au tour de l’économiste Smaïl Lalmas d’annoncer mardi en fin de journée son retrait du groupe des six qui ont rencontré le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, jeudi dernier.


Dans un post publié sur sa page Facebook, où il s’adresse au peuple algérien et aux membres de ladite commission, Lalmas avance les raisons qui l’ont poussé à prendre cette décision. Selon lui, c’est le refus des tenants du pouvoir des mesures d’apaisement demandées par le panel et revendiquées, sans cesse, par le peuple lors des manifestations hebdomadaires en vue d’aller à un dialogue sérieux et responsable qui est à l’origine de cette décision. « Au peuple algérien et aux membres du Panel, en l’absence d’une réponse positive aux revendications populaires relatives aux mesures d’apaisement nécessaires pour la réussite du processus de dialogue et en raison des pressions que j’ai subies depuis l’annonce de la composition de la commission, j’ai décidé de me retirer et de démissionner immédiatement du Panel de dialogue », lit-on sur sa page Facebook.


Étant un fidèle des marches populaires du vendredi depuis le 22 février dernier, Lalmas a dû faire face à une violente campagne de dénigrement, d’abord sur les réseaux sociaux, puis le jour de la 23e manifestation, où il a été conspué et malmené. Un comportement qui a, de facto, obligé cette personnalité jouissant d’une grande popularité à jeter l’éponge. Et d’indiquer à ce propos dans le même post : « J’ai essayé, de toutes mes forces, de contribuer à sortir mon pays de la crise, mais… Dieu n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité ».


Par ailleurs, Smaïl Lalmas avait tenté, lors de la 23e manifestation citoyenne, d’expliquer à l’opinion publique que la mission du dialogue qu’il était censé mener avec d’autres personnalités devrait être avec les différentes dynamiques de la société et non pas avec le pouvoir en place. Il avait estimé qu’on ne peut pas poursuivre le hirak sans penser à d’autres moyens qui l’accompagnent en parallèle. « Nous sommes obligés d’aller à ces mécanismes et à la proposition de solutions palpables », avait-il fait remarquer. La démission de Lalmas, faut-il le signaler, intervient juste après la déclaration du chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), Ahmed Gaïd Salah. Une sorte de message visant à « recadrer » le panel par rapport aux conditions qu’il avait posées, soulignant que le principal objectif du processus de dialogue est la tenue de l’élection présidentielle dans les plus brefs délais.


Cependant, ces mêmes préalables sont « incontournables » et « indiscutables » pour réussir la mission du dialogue et de la médiation, de l’avis du coordinateur de la commission. L’ancien président de l’APN, lors de son passage mardi à la Radio nationale, a tenu à dire qu’« il s’agit d’intérêt capital, on n’a pas le droit de faire du cinéma ni de faire abstraction de ses engagements exprimés sincèrement après mûre réflexion ». Ce sont notamment les garanties promises par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, aux membre du panel jeudi dernier quant à la satisfaction des mesures d’apaisement qui laissent l’équipe de Karim Younès penser que le pouvoir va vraiment les satisfaire. L’intervention mardi de Gaïd Salah a tout remis en cause et montré au panel que la priorité reste l’organisation de l’élection présidentielle dans les plus brefs délais.


Une semaine après son installation, le panel tiendra aujourd’hui sa première réunion pour faire le point sur l’évolution de la situation. Une rencontre qui va certainement être décisive pour les futures démarches de cette commission. Pour les observateurs, ce panel est une initiative politique « mort-née » !

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter