Articles similaires

Nationale

#TITRE

322

Diallo Abdoulaye préconise la voie du dialogue

25 février 2018 | 18:49
Afriqueugta Lilia Ait Akli


Préserver l’unité du travail et la solidarité, favoriser la voie du dialogue, promouvoir l’adhésion de la femme et sa promotion dans l’action syndicale, sont autant de sujets développés par Diallo Abdoulaye, représentant permanent de l’Organisation de l’Unité syndicale africaine auprés de l’Organisation internationale du travail (OIT).


Intervenant à l’occasion de la célébration du double anniversaire de la création de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) et de la nationalisation des hydrocarbures, samedi à Oran, Diallo Abdoulaye a insisté sur la nécessité de préserver l’unité du travail et de favoriser le dialogue, soulignant que « le syndicat est avant tout une union qu’il faut préserver par la politique du dialogue et de la solidarité ». Selon ses propos, l’Algérie a pu passer à côté du printemps arabe « grâce aux négociations, au dialogue, aux accords et à l’ouverture des portes à tous les partenaires sociaux ».


Un état de fait qui lui a permis de préserver la paix, la sécurité, la stabilité, le dialogue et la solidarité, à renforcer sa souveraineté économique et à gérer ses richesses au profit des Algériens, a-t-il précisé. Diallo Abdoulaye a mis en avant le rôle de l’Algérie dans le continent africain : « L’Algérie est pionnière dans le soutien des mouvements de libération en Afrique, contribuant à l’indépendance de plusieurs pays africains et à la lutte contre l’apartheid », a-t-il souligné. Saluant au passage les efforts du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, dans le soutien des pays africains pour leur stabilité et leur souveraineté. Le représentant de l’Organisation de l’Unité syndicale africaine est revenu sur la nécessaire adhésion de la femme et sa promotion dans l’action syndicale.


Une thématique très débattue lors de cette journée, qui a été d’ailleurs consacrée à la femme travailleuse et syndicaliste. Les appels se sont multipliés de part et d’autre, invitant la femme à s’introduire davantage dans l’action syndicale. Principalement œuvrer à l’augmentation de l’adhésion de la femme à l’UGTA. C’est dans ce sens qu’une conférence nationale sur la femme travailleuse et syndicale a été tenue à Oran. Elle s’est soldée par nombre de recommandation, entre autres le renforcements des capacités des syndicalistes par la formation et en les associant à toutes les questions d’ordre social, leur protection contre toutes formes de violence et de harcèlement dans l’exercice de leurs fonctions et agir pour la solidarité des femmes comme force conséquente au sein de l’UGTA.


Le directeur du Bureau international du travail (BIT) en Algérie, Diyahi Mohamed Ali, a de son côté, mis l’accent sur la nécessité de s’attarder sur la question de la femme et sa présence dans le marché du travail. « Pour l’Organisation internationale du travail, l’égalité entre l’homme et la femme n’est pas seulement une question sociale, mais une condition sine qua non pour le développement local et social et pour réduire le taux de pauvreté », a-t-il expliqué. Selon lui, l’investissement dans la femme et sa participation au marché du travail « est un moyen efficace pour développer l’égalité et promouvoir la croissance économique durable ».

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter