Articles similaires

Nationale

#TITRE

527

Développement économique à Tizi Ouzou:Des hauts et des bas

19 octobre 2018 | 22:37
Tizi-Ouzou Saïd Tissegouine


La wilaya de Tizi-Ouzou connaît des hauts et des bas en matière de développement économique et social. Ce constat est établi, encore une fois, par le nouveau wali, Abdelhakim Chatter, à l’issue de sa visite de travail et d’inspection jeudi dernier dans les communes de Tizi-Ouzou, Oued-Aïssi plus précisément, de Fréha, de Timizart, de Ouaguenoun et d’Aït-Aïssa-Mimoun. A Oued-Aïssi, première halte de cette visite marathon, Abdelhakim Chatter s’est rendu à l’usine de fabrication de tracteurs agricoles de marque Mahindra. De ces lieux, le wali a tiré une forte satisfaction puisqu’il a constaté l’économie et la production exponentielles de cette unité et, surtout, la volonté de ses responsables d’aller encore plus loin dans leurs ambitions économiques. En effet, c’est devant le wali que le gérant de Mahindra, Lahlou Azouaou, a signé une convention de partenariat avec l’université Mouloud-Mammeri de Tizi-Ouzou, représentée par son recteur, le Pr Ahmed Tessa. A cette occasion, M. Lahlou a déclaré que « nous avons besoin du savoir-faire scientifique de l’université Mouloud-Mammeri pour pouvoir poursuivre notre essor économique ».


De son côté, le Pr Ahmed Tessa a rassuré son vis-à-vis de l’entière disponibilité de l’institution qu’il dirige à faire bénéficier de ses connaissances son partenaire. Il ira même jusqu’à mettre un accent particulier sur le savoir-faire des cadres formés par l’université Mouloud-Mammeri de Tizi-Ouzou. M. Tessa révélera enfin qu’une équipe de chercheurs de l’université est en ce moment sur un projet de fabrication de drones et que les travaux de recherche connaissent une avancée considérable.


Le deuxième projet de développement incitant à la satisfaction est celui portant sur la réalisation d’un acquaparc à Tamda, dans la commune et daïra de Ouaguenoun. Ce projet, lancé le 15 juillet 2016 et dont les travaux, selon les prévisions, seront achevés le 15 février 2019, est d’un coût de 1 200 000 000,00 DA. Il est inscrit à ce projet beaucoup d’éléments relevant de la culture et des loisirs, à l’exemple d’un parc aquatique, de restaurants, de jardins, de bungalows, de piscines, de canaux à utilité infantile, etc. Ce projet est presque identique aux espaces de l’Eurodisney. La surface totale du terrain accueillant ce projet est de 77 000 m². Il faut préciser que ce


terrain est privé. Le seul obstacle signalé par l’initiateur du projet a trait à l’évacuation des eaux usées. Il a manifesté son désir de voir à Tamda une station d’épuration pour éviter toute pollution de l’environnement, particulièrement l’oued Sébaou dont le lit se trouve à quelques encablures seulement de ce site.


C’est Rachid Hameg, directeur des ressources en eau de la wilaya de Tizi-Ouzou, qui a rassuré à son tour ce porteur de projet quant à la mise en place de cette station d’épuration.


En revanche, dans la commune de Timizart, plus exactement au village d’Abizar, la grande déception a été au rendez-vous. Les points constituant la visite du wali dans ce village ont porté sur le lycée et le CEM ainsi que la bibliothèque. Le lycée accueillant 2 400 élèves n’a été que partiellement livré en janvier 2016. Le dernier ODS marquant l’arrêt des travaux remonte au mois d’août de l’année dernière. Qu’en est-il donc aujourd’hui ? De nombreux bâtiments formant cette institution éducative subissent des infiltrations d’eaux de pluie. Et comme il pleuvait des cordes toute la journée de jeudi dernier, Abdelhakim Chatter a établi lui-même ce constat.


Dans le même village, le CEM Chahid Amatou-Mohamed souffre aussi et grandement du manque d’aménagement adéquat dans ses espaces intérieurs, notamment le chemin y menant.


Concernant l’état d’avancement des travaux de réalisation des 100 logements sociaux au niveau de cette même commune, il serait une lapalissade de mentionner le retard. Dans la commune de Fréha aussi, le projet de 150 logements LPL ne peut que donner le tournis à un esprit rationnel et connaissant la valeur du temps. Le taux d’avancement des travaux en ce qui concerne les logements proprement dits n’est que de 50%. Les travaux portant sur la réalisation de 882 logements de la même formule LPL et retenus également au programme quinquennal 2010 – 2014 connaissent des retards considérables.


Toujours dans la circonscription communale de Fréha, un projet de développement vous donne de l’eau à la bouche, mais seulement le temps de son annonce. Il porte sur la réalisation d’un investissement privé dans le domaine pharmaceutique et baptisé « Techno vert ». Il s’agit, selon ses concepteurs, de la création de laboratoires spécialisés dans la fabrication de médicaments.


Toutefois, la nature juridique du terrain, d’une superficie de 24 ha, retenu pour abriter la construction et l’opérationnalité de ces laboratoires, n’est pas encore définitivement établie. Ce terrain en question est à vocation agricole et, selon des sources fiables, son véritable propriétaire n’est autre que l’administration domaniale.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter