Monde

#TITRE

463

La Russie renforce son dispositif naval en Méditerranée

Deux corvettes russes en direction des côtes syriennes

5 octobre 2016 | 15:53
R. I. et agences

La Russie a annoncé hier avoir envoyé deux corvettes dotées de missiles de croisière censées renforcer le dispositif naval russe en Méditerranée, sur fond de montée de tensions entre Moscou et Washington sur le règlement de la crise syrienne.

Les corvettes Serpoukhov et Zeleny Dol transportant des missiles de croisière Kalibr ont quitté mardi leur port d’attache, Sébastopol, en Crimée, et « entreront ce soir en Méditerranée », a indiqué un porte-parole de la Flotte russe de la mer Noire, cité par l’agence publique Ria-Novosti.

Il s’agit d’une « rotation planifiée » des forces navales dans la région où la Russie dispose déjà d’une dizaine de navires, selon la même source. Le seul porte-avions russe, l’Amiral Kouznetsov, est par ailleurs en route et devrait arriver courant octobre dans la zone.

Cette annonce intervient alors que le ministère russe de la Défense a déclaré avant-hier avoir déployé des systèmes de défense antiaérienne S-300 à Tartous, ville côtière du nord-ouest de la Syrie. 

Ces systèmes complètent le dispositif de défense russe mis en place sur la base aérienne de Hmeimim (nord-ouest) avec l’arrivée en novembre 2015 de S-400 de dernière génération. 
Avec ses S-300 et ses S-400, la Russie s’assure une défense aérienne de ses deux points d’ancrage en Syrie, le port de Tartous et Hmeimim, dans la province de Lattaquié, où l’aviation russe dispose de dizaines de bombardiers, d’avions d’attaque au sol et d’hélicoptères.

Ce renforcement militaire est mis en place sur fond de tensions grandissantes entre la Russie et les Etats-Unis, Washington ayant annoncé lundi la suspension de ses pourparlers avec Moscou sur un cessez-le-feu en Syrie, après la destruction du plus grand hôpital du secteur rebelle d’Alep, deuxième ville syrienne, dans un bombardement aérien.

Moscou a déclaré regretter la décision de Washington. « Après avoir échoué à respecter les accords qu’ils ont eux-mêmes négociés, les Etats-Unis tentent de faire porter la responsabilité de l’échec par un autre », a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères.

La Russie espère que la « sagesse politique » prévaudra à Washington, a dit mardi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. La décision américaine « ne veut pas dire que la partie russe va renoncer à ses projets (...) d’assistance aux forces aériennes syriennes dans la lutte contre le terrorisme », a souligné Dmitri Peskov.

Indéfectible alliée de Damas, la Russie est accusée par les Occidentaux de bombarder les civils dans les quartiers d’Alep tenus par les terroristes. Moscou affirme ne viser que les groupes terroristes.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter