Nationale

#TITRE

439

Des terrains de Dounia Parc distribués illégalement

26 août 2016 | 18:43
D. Z.

Des lots de terrain d’une superficie totale de 65 hectares du Parc des Grands Vents à Alger (Dounia Parc) ont été distribués « illégalement », a dénoncé ce jeudi 25 août le ministre de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelouahab Nouri.

« Des lots de terrains ont été distribués dans un irrespect total de la législation en la matière et loin de toute transparence, en vue de l’implantation de projets imaginaires, représentés pour la plupart d’entre eux, par des fast-food », a révélé le ministre dans une déclaration à la presse en marge d’une visite à Tipaza, rapporte l’agence officielle APS.

La superficie du Parc Dounia est de l’ordre de 1 059 ha, le site étant destiné à constituer un parc citadin de villégiature pour les habitants de la capitale. Les observateurs relèvent que c’est la première fois, depuis bien longtemps, qu’un ministre du Tourisme ose défier la « maffia du foncier ».

« Les prédécesseurs de Nouri ne jugeaient pas utile d’en parler, sachant pertinemment que des « barons » se servent allègrement quand il s’agit de distribuer des lots de terrain », souligne un connaisseur du secteur. En tout cas, M. Nouri n’a pas caché sa colère devant les caméras, se disant même « abasourdi « après avoir pris connaissance du dossier Dounia parc.
« La situation est très grave et nécessite des mesures urgentes et rigoureuses « .

« Des lots de terrain ont été distribués dans un irrespect total de la législation en la matière et loin de toute transparence, en vue de l’implantation de projets imaginaires, représentés pour la plupart d’entre eux, par des fast-foods « , a souligné le ministre.

Après avoir souligné la résiliation, par ses services, des contrats relatifs à 96 projets, dont une quarantaine de fast-foods, Nouri a soutenu qu’il est « impossible d’insuffler le développement du secteur touristique par l’encouragement de la culture du fast-food, et du déni de la loi », assurant que la distribution des lots en question s’est faite, également, en l’absence de plans d’aménagement territoriaux, d’où la gravité de la situation. S’exprimant à propos des bénéficiaires de ces lots, il a signalé qu’ils seront indemnisés et que les terrains seront récupérés.

Le parc a été inauguré en mai 2013 presque en catimini, mais il semble toujours méconnu du commun des Algérois. En effet, ce site qui longe la voie express vers Tipasa ne draine pas encore la foule. Il est possible que le manque de communication en soit une des raisons. La réalisation du projet Dounya Parc, pour rappel, avait été confiée au très controversé groupe émirati EMIRAL, après l’aval du Conseil national d’investissement. EMIRAL.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter