Articles similaires

Monde

#TITRE

712

Des slogans très durs contre MBS

28 novembre 2018 | 21:12


Alors que les protestations anti-saoudiennes se multiplient à Bahreïn, en Égypte et en Algérie, un grand nombre de Tunisiens sont descendus dans la rue afin de protester contre la visite du prince héritier saoudien dans leur pays.


Le mardi 27 novembre dans l’après-midi, un rassemblement de protestation était en cours sur l’une des principales avenues de la capitale tunisienne, Tunis. « Le Yémen pour les épris de la liberté, Ben Salmane est un boucher », « La Tunisie est éprise de la liberté, Ben Salmane doit partir », « Le peureux Ben Salmane, le Yémen ne se laisse pas humilier », « La nation tunisienne réclame le départ de ben Salmane » et « le maître de la scie doit partir » sont parmi les slogans qui sont scandés par les protestataires en colère, qui brandissent en même temps les drapeaux de la Palestine, du Yémen et de la Syrie.


Les manifestants ont également mis le feu à des photos de Mohammed ben Salmane. Quelque 200 activistes de la société civile et politique ont pris part à ce rassemblement où sont également clamés des slogans comme « Non à la contamination des terres tunisiennes ! », « Non à la répression de la liberté d’expression ! » et « Mettez fin au massacre des enfants ! ». Les protestataires se sont ensuite dirigés vers le siège du ministère tunisien de l’Intérieur en criant que l’Arabie saoudite était à l’origine de l’émergence de Daech. Ils ont exprimé leur soutien à la Résistance et se sont dits hostiles à la normalisation des relations avec ‘Israël’. Le lundi 26 novembre au soir, un groupe de Tunisiens ont présenté un spectacle symbolique devant la foule de protestataires pour dénoncer certains crimes des dirigeants saoudiens.


Le même jour, un certain nombre d’associations juridiques tunisiennes ont organisé une conférence de presse afin d’exprimer leur protestation contre la visite de Ben Salmane en Tunisie. Elles sont même allées plus loin en déposant une plainte auprès du Tribunal de Tunisie. D’autre part, le Maroc a refusé d’accueillir le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, selon une source bien informée. Mohammed ben Salmane, qui entendait se rendre au Maroc lors sa tournée en cours, a été obligé de renoncer à cette destination en raison du refus des Marocains de l’accueillir. Dans la foulée, le Maroc a réclamé le report d’une réunion qui devrait avoir lieu entre des responsables saoudiens et marocains dans le cadre d’une commission suprême mixte.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter