Articles similaires

Nationale

#TITRE

840

Des milliers de conducteurs sanctionnés pour décoration des plaques d’immatriculation

26 novembre 2018 | 21:41
DGSN Sofiane Abi

Les plaques d’immatriculation permettent d’identifier les véhicules mais parfois, des conducteurs n’hésitent pas à décorer leurs plaques d’immatriculation en y ajoutant plusieurs formes, des bandes colorées et des drapeaux étrangers, ce qui rend le travail des policiers plus difficile et agaçant à la fois.

Ces derniers ont décidé d’agir. En pleine mode, de plus en plus des conducteurs recourent à la décoration des plaques d’immatriculation de leurs véhicules, en ajoutant, par exemple et pour certains, des jeux de lumières, des bandes colorées et pour d’autres, des drapeaux étrangers, des symboles ou encore des autocollants et des plaques de gazon artificiel qui ne répondent pas aux normes obligatoires, tout en attirant, en revanche, la foudre des policiers qui ne cessent de les traquer dans les villes. Durant les dix premiers mois de l’année 2018, et selon un bilan dévoilé ce lundi par la Cellule de communication et presse de la Direction générale de la Sûreté nationale, 17 577 conducteurs ont été interceptés et subi des amendes forfaitaires pour non-respect des normes exigées pour les plaques d’immatriculation ; ils sont coupables d’une infraction du deuxième degré du code de la route et passibles d’une amende forfaitaire de 2 000 DA à 4 000 DA. Si durant les dix premiers mois de l’année 2017, le nombre des conducteurs sanctionnés pour décoration prohibée de leurs plaques d’immatriculation était de 4 728, durant les dix mois de l’année 2018, le nombre a passé à 6 296 conducteurs pénalisés, soit une hausse de 40%.

Et pour utilisation d’une couleur qui n’est pas identique à la plaque d’immatriculation, la police a infligé 8339 amendes forfaitaires à des conducteurs durant les dix premiers mois de l’année 2017, contre 11 281 amendes durant la même période de l’année en cours, soit près de 30% de hausse. En ce qui concerne les violations liées à l’absence de plaques d’immatriculation, à l’avant et à l’arrière, 505 conducteurs ont été sanctionnés durant l’année 2017 contre 585 en 2018, également une hausse. D’autre part, la lutte contre le non-respect des plaques d’immatriculation vise également les motos dont 109 propriétaires ont été sanctionnés pour absence ou décoration de la plaque d’immatriculation de leurs motos, selon la DGSN. En parallèle, et pour lutter contre cette nouvelle forme illégale, la DGSN a organisé plusieurs sorties sur le terrain à travers les 48 wilayas, l’objectif étant de miser sur l’aspect préventif par la sensibilisation des conducteurs face à ce phénomène contraire aux règles de la circulation. Et pour pousser davantage l’aspect préventif vu son importance, la Sûreté nationale a lancé, ce lundi 26 novembre, une nouvelle campagne nationale sur l’interdiction des décors des plaques d’immatriculation des véhicules.

Cette campagne pour laquelle des milliers de policiers sont mobilisés, vise également à sensibiliser les nouveaux propriétaires de véhicules et à les familiariser avec les normes et les dimensions légales des plaques d’immatriculation ainsi que les sanctions imposées en cas de non-respect de ces spécifications légales. L’accent de cette campagne nationale est mis sur l’aspect préventif de la prise de conscience de ce phénomène contraire aux règles de la circulation.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter