Articles similaires

Nationale

#TITRE

496

Des écoles privées pour la formation paramédicale

17 janvier 2018 | 16:50
paramédicauxSantéHopital Saïd Tissegouine


Il existe une différence entre les écoles publiques et privées concernant le concours d’accès à la formation paramédicale. Pour jouir d’une formation paramédicale au sein d’une école publique, les candidats ou les candidates ayant suivi un cursus littéraire à l’université ou dans un institut équivalent se voient rejeter leurs demandes de participation au concours.


Et pour cause, ils elles ne maîtrisent pas la matière scientifique comme la biologie, la chimie ou les sciences naturelles, matières indispensables pour pouvoir suivre une formation médicale. En revanche, les écoles privées n’exigent pas ce critère. Autrement dit, même les candidats ayant seulement des connaissances en lettres sont admis à subir les épreuves d’entrée pour une formation paramédicale. Cependant, cette formation est conditionnée par la remise d’un chèque d’un montant de 22 millions de centimes à la direction de l’école.


Pourquoi donc cette différence de traitement ? Les jeunes gens et jeunes filles désireux d’embrasser une carrière dans le paramédical mais ayant suivi auparavant un cursus en lettres et ne pouvant pas se permettre une formation dans une école privée manifestent leur frustration. De son côté, le député du RND, Tayeb Mokadem, trouve « inique » cette différence de traitement. C’est pourquoi il a saisi, par le biais d’une correspondance dont nous détenons une copie, le ministre de la Santé. Après avoir relevé tous les faits à l’intention du destinataire de sa missive.. 


le député Tayeb Mokadem signale : « Je ne peux vous cacher, Monsieur le Ministre, qu’une telle différence de traitement, je la trouve discriminatoire et, par conséquent, contraire aux lois de la République. Par ailleurs, une telle politique ne peut que frustrer les jeunes gens et jeunes filles désireux de jouir d’une formation en paramédical mais ne pouvant s’offrir une formation payante. Aussi, en ma qualité de député, j’ose vous suggérer, Monsieur le Ministre, d’arrêter, aux fins d’application, une décision mettant au même niveau, en termes d’admission pour une formation en paramédical, les écoles publiques et privées. » La question qui se pose à présent est de savoir si le ministre de la Santé, le Pr Mokhtar Hasbellaoui, compte donner une suite favorable à la requête du député de Tizi Ouzou

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter