Culture

#TITRE

452

De la tradition à la modernité

12 août 2016 | 19:32
R. C

La septième édition du Festival de la robe kabyle sera clôturée aujourd’hui, samedi 13 août, 18h, avec la remise des diplômes, au village Ihamziene dans la commune d’Illoula Oumalou, daïra de Bouzeguène, à l’extrême sud-est de Tizi Ouzou.

Trois jours durant, le village Ihamziene de Kabylie sera animé par diverses activités axées sur la robe de la région. Initiée par l’association Tagmat en collaboration avec le comité de village et la direction locale, cette présente édition a réuni une quarantaine de couturières et de stylistes modélistes venues de différentes localités de la wilaya de Tizi Ouzou, mais aussi de Bouira, Boumerdes et Béjaïa.

Arriver à porter la robe traditionnelle locale « sans complexe » est le principal objectif que se sont fixés les organisateurs qui œuvrent pour que « ce repère identitaire devienne un habit ordinaire de tous les jours que les femmes vont porter sans complexe dans tous les espaces », a affirmé le président de l’association Tagmat, Athmane Kamel, lors de son intervention à la cérémonie d’ouverture de l’évènement, rapporte l’Agence presse service d’Algérie.

Il a également expliqué que cette rencontre se veut également un moyen de promouvoir cette filière artisanale qui constitue la fierté de la région, à travers l’encouragement des artisanes et la mise en valeur de cet héritage ancestral qui renseigne sur la richesse du patrimoine local. 

Le premier responsable de la municipalité a exhorté les responsables locaux présents sur place, à leur tête le chef de cabinet du wali, le président de l’APW de Tizi Ouzou, la directrice de la culture et le directeur du tourisme et de l’artisanat, à contribuer à la réalisation d’un atelier de confection au niveau du village Ihamziene qui sera dédié exclusivement à la robe kabyle et sa promotion, appelée localement taksiwt ou takendourt n lekbayel qui représente une variante importante du patrimoine culturel local.

Il « espère que les autorités locales nous apporteront l’aide nécessaire pour pouvoir réaliser et inaugurer ce projet à la prochaine édition du festival ». De son côté, le président de l’APW de Tizi Ouzou, Mohamed Klalèche, a rappelé que ces rendez-vous contribuent à la promotion de l’activité artisanale et offrent aux artisans une aubaine pour l’échange et l’écoulement de leurs marchandises, ce qui leur permet de perpétuer leurs activités.

Les festivalières ont animé une exposition de différents modèles de ce vêtement ancestral qui a subi plusieurs modifications au fil des années, une fête de mariage traditionnel avec des tenues anciennes propres à la région, un défilé de mode consacré à la robe kabyle, des soirées artistiques, des représentations théâtrales, des spectacles pour enfants, un concours de la robe d’or et un autre de la plus belle voix.

Le programme de cette édition comporte également des conférences sur le patrimoine, l’habit traditionnel en général et la robe kabyle en particulier. Cette fête est également un moyen de consolider l’activité touristique par la mise en valeur des richesses naturelles et atouts naturels, culturels, patrimoniaux et historiques. A Ihamziyen, il y a aussi l’artisanat du bijou, de la poterie, du tapis et de la sculpture. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter