Articles similaires

Monde

#TITRE

794

Damas dénonce la tenue d’une conférence des tribus

4 mai 2019 | 22:51
Syrie R.I

Le ministère syrien des Affaires étrangères a dénoncé,ce samedi, la tenue de ladite « conférence des tribus syriennes " organisée au nord du pays par le mouvement des Forces démocratiques syriennes (FDS), qualifiant celle-ci de "trahison", ont rapporté des médias locaux.

Dans une déclaration à l’agence Sana, une source du ministère des Affaires étrangères et des Expatriés a condamné "la soi-disant conférence des tribus syriennes tenue dans la ville syrienne Ain Issa, région sous contrôlée de milices armées et des forces occidentales", soutenant que cette "rencontre de trahison" a été mise en "échec grâce au boycott de la majorité des tribus arabes authentiques".

Le chef du mouvement des Forces démocratiques syriennes, Mazloum Kobani, a annoncé ce vendredi la tenue d’une "conférence réunissant des représentants de tribus à Ain Issa (nord)".

Le responsable du FDS a rejeté, à l’occasion, la proposition du gouvernement syrien d’adhérer aux accords de réconciliation visant à restaurer l’autorité de l’Etat central, précisant que "son mouvement n’acceptera pas un retour à l’avant-2011".

Réagissant à ces déclarations, la diplomatie syrienne a souligné que de "telles réunions incarnent sans doute la trahison de leurs organisateurs quels que soient leurs appartenances politiques ou ethniques", précisant qu’"ils ne représentent aucune composante syrienne réelle, nationale et honnête", a poursuivi l’agence syrienne.

Affirmant que de "telles réunions démontrent que leurs organisateurs suivent des illusions confirmant historiquement l’impossibilité de leur réalisation quelles que soient leurs tentatives", la diplomatie syrienne a, en outre, appelé les pays occidentaux qui soutiennent cette "rencontre" à respecter les résolutions du Conseil de sécurité insistant sur l’unité du territoire et du peuple de la Syrie, ainsi que sur sa souveraineté et son indépendance.

Dans ce contexte, la diplomatie syrienne a invité "tous les Syriens honnêtes, notamment dans le nord et l’est du pays à riposter et à confronter de telles tentatives odieuses de toutes les parties qui les soutiennent où y encouragent".

Lors des derniers pourparlers d’Astana sur le règlement de la crise syrienne, tenus les 25 et 26 avril, les Etats garants (Iran, Russie et Turquie) ont réitéré leur ferme attachement à "la souveraineté, à l’indépendance, à l’unité et à l’intégrité territoriale de la Syrie", soulignant "la nécessité de poursuivre les efforts en vue de l’éradication des organisations terroristes".

A l’issue du 12ème round des pourparlers, tenu dans la capitale du Kazakhstan, Nur-Sultan (ex-Astana), les pays garants du processus d’Astana ont rejeté, dans une déclaration finale, "toutes les tentatives visant à créer de nouvelles réalités sur le terrain sous prétexte de lutter contre le terrorisme", exprimant leur détermination à s’opposer aux "plans séparatistes visant à porter atteinte à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de la Syrie, ainsi qu’à la sécurité nationale des pays voisins".

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter