Culture

#TITRE

241

Croisements entre l’Afrique et l’Algérie

10 avril 2017 | 20:24
R. C.

Dans une thématique en deux volets, l’artiste plasticien Yacine Aïdoud dévoile l’exposition Expressions croisées jusqu’au samedi 06 mai, à la galerie des Ateliers bouffée d’art à Ben Aknoun-Alger.

La nouvelle exposition de peinture dont le vernissage a eu lieu, samedi dernier, dévoile deux collections. L’artiste plasticien Yacine Aïdoud interpelle les consciences sur les réalités contemporaines du continent africain et de son pays, l’Algérie. Il livre dans ses différents tableaux son propre regard sur un monde inquiétant. Baptisée

Expressions croisées, son exposition se dévoile en deux univers artistiques différents, mais qui convergent pour dénoncer une situation d’un continent dont les richesses sont spoliées. A ce sujet, l’auteur voudrait attirer l’attention, dans sa première collection Africa Stand Up. Il offre une série de peintures très riches en couleurs, présentées sous forme de bandes rectangulaires.

Ces dernières comportent des silhouettes – qui rappellent la technique de miniature – au crayon, debout, inspirées des sculptures sur bois et des masques africains entourées de symboles universelles.

Cette série est inspirée, confie l’artiste, par la situation d’un continent riche par « ses cultures plurielles, par son humanisme, ses couleurs, et surtout ses ressources, rendu pauvre par la « mainmise sur ses richesses que l’Occident exploite de façon éhontée « , rapporte l’Agence presse service d’Algérie.

D’un autre côté, Yacine Aïdoud souhaite également « rappeler à l’Algérien qu’il est d’abord africain « en présentant une dizaine d’œuvres aux couleurs chatoyantes, évoquant la diversité de la nature et des paysages.

Dans cette seconde série, le peintre décline son constat de la dernière décennie en Algérie, par des silhouettes anonymes errants dans des espaces souvent indéfinis, symbolisant l’exode à l’intérieur du pays mais aussi de l’Algérie vers d’autres pays.

Aussi, y a-t-il des peintures, réalisées sur carton, qui renvoient à la frénésie de l’importation de denrées de tous genres, dont beaucoup sont plus produites localement, alors même que ces formes évoluent sur des échiquiers en filigrane renvoyant à un « monde inquiétant « et plein de rebondissements souvent sanglants.

Cette série s’inscrit dans une recherche sur la société et l’actualité en général, elle se caractérise par une diversité de textures et de matériaux, mais aussi une palette de couleurs sobres, inspirées de la terre, où les couleurs marron et blanc restent dominants.

L’artiste Yacine Aïdoud compte une participation à la Biennale des jeunes créateurs à Naples en Italie et une dizaine d’expositions individuelles Conjugaison africaine (2009) et Les hommes de l’ombre (2014). Il reste résolument attaché à l’identité africaine et sur l’existence de l’homme dans la société d’aujourd’hui. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter