Nationale

#TITRE

1038

Liste des victimes

Crash de l’avion militaire à Boufarik : 13 familles éplorées à Médéa.

14 avril 2018 | 19:37
N.B


C’est une ambiance lourde qui sévit à travers les foyers de la wilaya de Médéa depuis l’annonce de la nouvelle du crash de l’avion militaire ayant faisant 257 morts dont 13 victimes issues la région du Titteri.
La nouvelle du crash de l’avion qui s’est propagée comme une trainée de poudre, a vite fait craindre aux familles dont les enfants militaires avaient rallié quelques heures plus tôt l’aéroport de Boufarik pour être transportés vers leurs unités d’affectation, qu’ils comptent parmi les victimes du drame.
Toutefois, les familles frappées dans leur chair ont fait preuve de courage devant ce tragique incident, accueillant, dans la dignité, les nombreux citoyens venus leur présenter leurs condoléances et les soutenir dans leur douleur.
En attendant l’arrivée des dépouilles de leurs enfants, les domiciles des parents continuent de recevoir les proches, les voisins et les amis des victimes qui se relayent sans discontinuer jusqu’à des heures tardives de la nuit.
A l’image de la famille Zirek de Médéa qui a appris la triste nouvelle par les médias. Le père très affligé, ne parvenant que difficilement à contenir ses larmes au moment où il évoquera le départ de son fils du domicile après une permission de quelques jours. Avant le drame, le fils avait émis le vœu de se marier et de vivre avec ses parents, raconta le père.


La même ambiance règne au domicile de Fahis Mohamed à M’Fatha, 60 km, sud de la wilaya. La mère dira avoir bien embrassé son fils avant son départ. « Il est mort en martyr pour sa patrie, je ne l’oublierai jamais. »
Le père quant à lui déclarera qu’ :« il s’agit d’un drame qui a endeuillé toute l’Algérie, ce n’est pas une seule famille qui est touchée ce qui rend la douleur moins pénible. Des familles entières ont été décimées dans ce drame »


Ayant d’accompagner son fils Ishak Djelloul de la commune d’Oum Djellil, 70 km au sud du chef-lieu, le père apprendra à son retour à la maison la nouvelle du crash de l’avion militaire. Il retournera à l’aéroport où il saura que son fils est décédé. Très digne, le père du jeune Billel Djellal de Berrouaghia, 25 km au sud-ouest de Médéa, rappellera avoir eu une discussion avec son fils disparu trois jours plus tôt et lui a donné une leçon de morale. « Si tu meurs, tu seras considéré comme un chahid. Si tu es en activité, tu travailles pour ton pays et pour l’emblème national. », lui a-t-il dit.De nombreux messages de condoléances et de soutien envoyés par les populations arabes de Syrie et de Palestine via les réseaux sociaux, s’associant à la douleur des familles des victimes du crash de l’avion militaire. Si la journée du mercredi est appelée mercredi noir, la journée du vendredi a, par contre, vu le déroulement à travers les mosquées de la wilaya de la prière de l’absent à la mémoire des victimes du crash. Très peinée certes, les habitants de Médéa restent dignes et unis et solidaires avec les familles touchées par le drame.

Liste des victimes du crash de la wilaya de Médéa :


1-Zirek Sofiane ( Médéa)


2-Raouf Bouchibane-(Rebaia)


3-Chehouati Rabah (El-Omaria)


4-Chelghoum Djamel (K.E.Boukhari)


5-Ismail Brahim (Aïn Boucif)


6-Ishak Tchekhchoukh (Oum Djellil)


7-Billel Djellal (Berrouaghia)


8-Difailia Ali (Ouled Antar)


9-Mebarki Ishak (Bouskène)


10-Aliane Fayçal (Béni-Slimane)


11-Fahis Omar (M’Fatha)


12-Khellaf Messaoud (El Azizia)


13-Chali Mohamed (Sidi Naamane)

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter