Monde

#TITRE

807

Coupure de l’Internet pendant le bac : « Un cas de force majeure »

13 juin 2018 | 19:19
Lynda Louifi


Plusieurs mesures seront prises cette année pour sécuriser le baccalauréat, prévu du 20 au 25 juin, à travers notamment la coupure de l’Internet avant chaque épreuve.
La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a indiqué que le recours à la coupure de l’Internet pendant les épreuves du baccalauréat, afin d’éviter la fraude, "nous est imposée" et que « c’est un cas de force majeure ».


Mme Benghebrit, qui s’exprimait lors d’une rencontre avec la presse au niveau de son département ministériel, a expliqué que la mesure de la coupure de l’internet au début de chaque épreuve, pour une durée d’une heure, a été prise afin d’éviter les tentatives de fraude, tout en faisant l’aveu que « cet élément nous est imposé. C’est un cas de force majeure. On n’est pas à l’aise concernant le recours à la coupure, mais on ne doit pas baisser les bras devant de tels phénomènes ».


D’autres mesures ont été prises également pour la sécurisation du bac 2018. Il s’agit de l’interdiction au niveau des centres d’examen des téléphones portables et autres tablettes, des outils numériques et objets connectés, et ce afin d’éviter les tentatives de fraude.
Ces mesures concerneront aussi bien les candidats au baccalauréat que les enseignants, les surveillants et le personnel administratif. Selon la ministre, « l’aspect de l’éthique doit primer sur l’aspect sécuritaire et doit aussi concerner l’opinion publique ainsi que toute la société qui doit s’indigner et dénoncer toutes les formes de fraude, tout en œuvrant à récompenser l’effort ».
Dans le même sillage, Mme Benghebrit a assuré que toutes les dispositions ont été prises par le gouvernement pour le bon déroulement et la sécurisation des examens du baccalauréat, prévu du 20 au 25 juin courant. La ministre de l’Education nationale est déterminée à éradiquer le phénomène de divulgation des sujets du bac.
Pour la session de cette année, elle a averti que tous ceux qui s’aventureraient à mettre en ligne des sujets du bac et ceux qui réagiront en commentant les publications, même si ce sont des canulars, seront poursuivis en justice. Lors de sa rencontre avec la presse, M. Benghebrit a tenu à rendre hommage aux quelque 700 000 fonctionnaires et enseignants du secteur mobilisés pour réussir les trois examens nationaux (5e, BEM et BAC), en citant les 131 fonctionnaires, chargés d’élaborer les sujets du bac, et qui ont été complètement isolés depuis le 17 mai dernier dans un "véritable bunker", et ce jusqu’à la fin du bac, le 25 juin, pour éviter toute fuite de sujets. Le ministère de l’Education a décidé d’éviter les visites officielles aux centres d’examen pour l’ouverture des enveloppes contenant les sujets des épreuves, et ce afin de ne pas déstabiliser les candidats et de sécuriser davantage les épreuves.
 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter