Sports

#TITRE

440

Coup de tonnerre dans le ciel de la LFP…

20 juillet 2016 | 19:11
S. S.

C’est un véritable revers que vient d’essuyer la Ligue professionnelle de football et son président Mahfoud Kerbadj de la part du Tribunal arbitral du sport (TAS). Ce dernier vient en effet de geler la rétrogradation du CRBA Fekroun en division nationale amateurs.

Une décision synonyme de véritable atteinte à la crédibilité, pour ne pas dire à la dignité des deux plus grandes instances footbalistiques du pays, la FAF et la LFP, lesquelles ont toujours respecté les décisions du TAS.

Toujours est-il que la dernière décision du TAS désavouant totalement celle prise par la LFP, est énigmatique et très dure à accepter. Ce qui a bien sûr très vite fait réagir le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Mahfoud Kerbadj, qui a qualifié la décision du TAS de « surprenante ».

« Le TAS ne doit en aucun cas donner des leçons à la FAF ou à la LFP en leur demandant de rouvrir le dossier », a affirmé Kerbadj à l’APS. Pour rappel, la commission de discipline de la LFP avait signifié le 5 juin dernier la rétrogradation du CRBAF en division nationale amateurs pour « violations présumées à l’éthique, à la morale et à l’intégrité du championnat de football professionnel de Ligue 2 ».

La commission de discipline avait ouvert une procédure disciplinaire contre l’équipe de Aïn Fekroun, mettant en cause l’intégrité de la rencontre CRB Ain Fekroun-AS Khroub, disputée le 6 mai dernier pour le compte de la 30e et dernière journée. « Nous allons étudier le verdict du TAS et nous allons lui répondre dans les prochaines 48 heures », a souligné Kerbadj.

Outre la rétrogradation du club, assortie d’une amende de 2 millions de dinars, le président du CRBAF, Hassan Bekkouche, a été sanctionné d’une interdiction de deux années d’exercer toute fonction en relation avec le football, avec proposition de radiation à vie du mouvement sportif national. Le TAS a gelé cette décision et ordonné une enquête sur le match CRBAK-AS Khroub, alors que la LFP avait tranché l’affaire après avoir mené une enquête dans ce sens.

A cet effet, plusieurs observateurs s’étaient demandé pourquoi la LFP n’avait pas sanctionné l’ASK dans la mesure où le résultat du match ne pouvait pas être arrangé par une seule équipe mais par les deux formations. Ceux qui ont pris la décision de sanctionner le CRBAF sans inquiéter l’autre partie, à savoir l’ASK, n’ont plus rien à faire dans les couloirs de la Ligue nationale de football. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter