Sports

#TITRE

385

Copie à revoir pour Rajevac

10 octobre 2016 | 19:47
S.S

Stade Mustapha-Tchaker (Blida), temps humide et couvert, pelouse grasse, arbitrage de Daniel Frazer Bennett (Afrique du Sud) assisté de Zakhele Thusi Siwila et Mothibidi Stevens Khumalo (Afrique du Sud). 4e arbitre : Victor Gomes De Freitas (Afrique du Sud).

Buts : Soudani (7’) Algérie, Moukandjo (24’) Cameroun.
Avts. : Nyom (31’), Ngadeu-Ngadji (36’) CMR, Soudani (67’) Algérie.

Algérie : M’Bolhi, Zeffane, Cadamuro, Medjani, Ghoulam, Guedioura, Taïder, Mahrez (Feghouli 87’), Boudebouz (Brahimi 55’), Soudani (Ghezzal 77’), Slimani. 
Entr. : Milovan Rajevac.


Cameroun : Patrice Ondoa, Allan Nyom, Nicolas Nkoulou, Aurélien Chedjou, Michael Ngadeu-Ngadji, Ambroise Oyongo, Edgar Salli (Daniel Ndi,83’), Arnaud Sutchuin Djoum (Sébastien Siani, 69’), Karl Toko-Ekambi Benjamin Moukandjo, Vincent Boubakar. 
Entr. : Hugo Broos.

Deux points de perdus pour la sélection nationale qui a, le moins que l’on puisse dire, très mal entamé son parcours pour aller décrocher son billet pour le Mondial 2018 en Russie. Scénario totalement inattendu pour le onze national qui avait de la place pour prendre option dans ce groupe de la mort.

Avec ce match nul concédé sur ses terres et la victoire précieuse des Greens Eagles du Nigeria en Zambie, il va falloir redoubler d’efforts et de prière pour espérer voir la tendance pencher de nouveau en faveur de nos Fennecs, qui n’ont plus le droit à l’erreur.

Ce dimanche soir à Blida, notre Khadra nationale a une nouvelle fois buté sur sa bête noire s’avouant incapable de vaincre le signe indien devant des Lions loin d’être pourtant indomptables.

Faillite tactique ou simple accident de parcours pour la meilleure cylindrée actuelle du continent ? Les Verts, qui n’ont jamais pris le dessus sur la sélection nationale camerounaise sur cinq confrontations officielles, ont raté une belle occasion d’effacer l’ardoise et confirmer leur statut de numéro un africain.

Tout portait à croire, bien avant ce sixième duel de titans, que les Fennecs allaient se taper du Lion comme plat d’entrée avant d’aller chez les Super Eagles en toute sérénité dans la peau du favori pour ce groupe B. Grosses désillusion pour ce merveilleux public qui est resté sur sa faim.

Et pourtant tout avait bien commencé pour les Fennecs qui avaient pris d’entrée d’assaut la citadelle des Camerounais et très vite trouvé le chemin des filets par l’inévitable Soudani (7’).

Un but que tout le monde croyait libérer les camarades de Mahrez encore une fois au-dessus du lot avec Guedioura, le gladiateur des Verts retrouvé dans l’arène de Tchaker. Mais c’était sans compter sur la détermination des Camerounais à revenir indemne au pays .

Mettant tout leur talent au service du collectif, les Camerounais avec un gardien en état de grâce et un libéro de charme nommé Nkoulou, ont su calmer tout de suite après les ardeurs des Algériens par deux incursions orchestrées par l’intenable Ngadeu (11’, 16’), jusqu’ a donner le tournis au maillon faible de la sélection national algérienne, Zeffane et Cadamuro.

La troisième tentative des Lions s’est avérée fatale pour M’bolhi après que Moukandjo eut réussi à conclure un contre très rapide (24’). Les Verts ont tenté par la suite de réagir mais ni Slimani hors coup, ni Boudebouz un peu trop brouillant ou Mahrez malchanceux n’ont réussi à remettre la machine de verts en marche.

Après la pause citron, alors que tout le monde s’attendait à voir le sélectionneur national faire valoir ses qualités de bon tacticien, il n’en fut rien. Prenant le match en mains par intermittence, les Algériens ont eu beau mettre la pression sur l’adversaire en vain. 

La baraka de leur gardien de but Ondoa en décidera autrement comme contre Slimani, le premier à s’être mis en évidence sur un tir croisé mal appuyé.

Les entrées en jeu de Brahimi et Ghezzal n’ont pas eu l’effet espéré pour secouer le cocotier et trouver de nouveau la faille. Voulant à tout prix faire la différence, les Verts se sont exposés à un contre camerounais qui a failli tourner à la catastrophe n’eut été le brio de M’bolhi face à Aboubakar à la 75e. 

La chance tournera le dos aux Algériens à la 84e lorsque Guedioura a vu son missile détourné d’une manière spectaculaire par le gardien camerounais. Copie à revoir donc pour le coach Rajevac qui se doit de trouver des solutions dans son arrière-garde où désormais la présence des éléments comme Belkaroui, Mandi et … Bensebaini est indispensable, que certains le veuillent ou non.

Comment ils ont joué :

Mbolhi : Rien à se reprocher. Il a fait son job a sauvé l’EN d’une défaite en effaçant un but tout fait pour les Camerounais. Il devrait quand même soigner ses relances..

Zeffane : Incontestablement le maillon faible de la défense. Il a tout raté, contrairement à ses précédentes sorties avec l’EN. Il a perdu le fil du match dès la première attaque de son vis-à-vis. A joué sa place et risque de galérer sur le banc pour les prochaines sorties.

Ghoulam : Il a sauvé des situations très critiques mais n’a pas apporté ce plus qu’on lui connaît sur le plan offensif.

Medjani : Il a tenu son rôle dans l’axe sans vraiment briller ou apporter la sérénité voulue à son arrière droit en difficulté
Cadamuro : Tout juste en dessous de la moyenne, loin de faire oublier Belkaroui ou Mandi à ce poste sensible.

Guedioura : L’une des rares satisfactions de la soirée. Il a été ce Gladiateur nécessaire sur la pelouse pour peser face au physique des Camerounais. Il a fait ce qu’on lui a demandé de faire, défendre. Il aurait pu être le héros de la soirée.

Taïder : S’est contenté de défendre en péchant dans le jeu latéral, sans plus.

Mahrez : Le meilleur algérien sur la pelouse.

Boudebouz : A déçu jusqu’ à se faire siffler au retour des vestiaires, il a très mal exécuté les balles arrêtées.

Slimani : Nul sur toute la ligne, mauvais placements , plusieurs fois hors jeu, multipliant les décisions de l’arbitre ; il s’est retrouvé inutile ou de trop pour ses camarades. il a sauvé la face en étant le passeur sur le but de Soudani.

Soudani : Buteur encore une fois, certes, mais loin d’avoir fait le match qu’il fallait sur le plan offenssif.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter