Nationale

#TITRE

278

Coopération algéro-péruvienne :Des potentialités et des promesses

17 avril 2018 | 00:46
Lilia Aït Akli

Malgré des similitudes entre les économies algérienne et péruvienne, les relations économiques restent à développer et à promouvoir. Elles sont loin de refléter les excellentes relations diplomatiques datant de 1973. C’est du moins le constat établi par les deux parties lors de la journée d’information sur les opportunités d’affaires avec le Pérou, organisée hier par la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI).

La timide relation économique entre les deux pays est bien démontrée dans le volume des échanges commerciaux, qui est de l’ordre de 13 millions de dollars. « Des échanges au bénéfice du Pérou, du fait que nous n’exportons rien vers le Pérou », a fait savoir Abderrahmane Hadef, président de la Chambre de commerce et d’industrie du Titteri. C’est dans ce sens qu’il dit que « les entreprises et les hommes d’affaires algériens doivent avoir une vision nouvelle de ce pays, qui est promoteur et offre beaucoup d’opportunités ». Il estime qu’il y a plusieurs opportunités pour établir le partenariat avec ce pays, « pas uniquement commerciales », a-t-il précisé. Outre le secteur minier, d’ailleurs très développé au Pérou d’un côté et bénéficie du côté algérien d’un programme prometteur, plusieurs autres peuvent être objet d’investissement. A l’instar des secteurs de l’agroalimentaire, de l’agriculture et du tourisme, où ce pays de l’Amérique du Sud a enregistré de grandes avancées avec plus de 7 milliards de dollars d’exportations issues de l’agriculture, et du fait que ce pays est devenu une destination prisée de milliers de touristes. S’agissant de cette rencontre, Hadef l’a qualifiée d’occasion pour faire connaître aux hommes d’affaires des deux pays les spécificités de leurs économies respectives et exploiter les potentialités qu’ils présentent. « Aujourd’hui nous avons mis la première pierre pour permettre à cette coopération de prendre forme, et nous devons nous inscrire dans la durée et dans la continuité », a-t-il déclaré. Il a cependant souligné sa conviction et sa détermination à donner un nouvel élan à ces relations, en multipliant, entre autres, les rencontres. Hadef a enfin réitéré l’engagement et la disponibilité de la Chambre à accompagner les opérateurs économiques algériens dans leur démarche d’aller vers l’international et ambitionne de faire de l’Algérie une force économique continentale.

L’ambassadeur du Pérou en Algérie, Gustavo Lembcke Hoyle, a souligné de son côté l’importance de cette journée qui est, selon lui, « un premier pas que nous devons développer dans le futur ». Après une présentation de l’économie de son pays et les réalisations accomplies, comme l’enregistrement d’un taux d’inflation des plus bas dans la région pour l’année 2017, le diplomate a fait part de « l’ouverture de l’économie » de son pays, en disant que « tous les investisseurs ont les mêmes opportunités, à égalité avec les Péruviens ». « Nous aurons le plaisir d’accueillir les investissements étrangers, y compris algériens », a-t-il ajouté. Il a mis l’accent sur le projet de Sonatrach au Pérou. « C’est l’investissement dans les hydrocarbures le plus important de notre

pays », a-t-il précisé. L’ambassadeur a invité les opérateurs économiques algériens à participer aux différentes foires qu’organise son pays, en vue d’identifier les opportunités d’affaires existantes, en annonçant la participation de son pays à la prochaine foire internationale d’Alger.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter