Articles similaires

Regionale

#TITRE

306

Congrès sur la médecine et la justice à Tizi Ouzou : Assure des procès équitables

18 avril 2018 | 23:27
Policemédecins Saïd Tissegouine


Magistrats, policiers et médecins ont partagé, ce mercredi, l’espace de la salle des spectacles de la maison de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou, dans le cadre de l’organisation d’un congrès national autour du thème portant sur l’intime corrélation entre la justice et la médecine légale. Ce grand rendez-vous éminemment scientifique, organisé par la direction de la santé et de la population de la wilaya (DSP) en collaboration avec le service médicolégal, a permis de mettre en lumière certains aspects marquant l’intime et nécessaire relation entre la médecine légale et la justice, dans la mesure où la justice tient absolument à faire valoir un procès juste et équitable.


Dans ce sens, le procureur général près la cour de Tizi-Ouzou, M. Lazizi, apportera de l’eau au moulin de l’assistance à travers une communication intitulée « L’avis médical et l’ultime conviction du juge ». Ce magistrat dira qu’il est à considérer le médecin légiste comme « le juge aux faits », car il détermine scientifiquement la façon dont la victime a trouvé la mort, dans le cas naturellement d’un décès causé par la volonté humaine. « Il faut savoir que le magistrat, poursuit-il, est motivé par la tenue d’un procès juste et équitable. » Le procureur général se montrera prolixe dans son intervention puisqu’il mettra en lumière les cas où la médecine légale sert de véritable support à un procès de justice. Le directeur de la santé et de la population de la wilaya, le professeur Abbas Dziri, fera en ce qui le concerne une communication autour du thème « L’expertise psychiatrique en matière pénale ». Ce professeur, psychiatre de formation, mettra en relief cette vérité tant recherchée par la justice quant à la tenue d’un procès juste et équitable.


Il va sans dire que l’intervenant saura mettre en avant certaines pathologies chez un individu que seul le psychiatre peut identifier. Et c’est sur la base de la conclusion de l’examen psychiatrique que le juge est en mesure de se prononcer sur le cas à réserver à l’accusé. « Il n’est pas rare, poursuit le Pr Abbas Dziri, que c’est seulement durant un laps de temps très court qu’un sujet se trouve en état de déstructuration de sa conscience ». Et dans pareil cas, si le psychiatre arrive à le prouver, l’accusé, « que tout le monde prend pour un parfait saint d’esprit », jouit de l’article 47 du code pénal le considérant comme « irresponsable de son acte ». Le Pr Abbas Dziri citera une multitude d’exemples pouvant induire en erreur un groupe d’individus quant à leur jugement sur quelqu’un. Une paranoïa dont souffre un sujet est souvent mal décelée ou pas du tout par son entourage. C’est pourquoi l’auteur de « l’expertise en psychiatrie en


matière pénale » a insisté sur la mission très délicate du psychiatre, car lui en tant que tel est tenu de révéler le syndrome – si syndrome il y a – dont souffre le sujet. Plusieurs autres communications s’ensuivront et toutes sont d’un intérêt scientifique indiscutable. En tout, une dizaine de communications ont été faites et toutes ont mis en valeur cette intime relation existante et nécessaire entre la justice et la médecine. Notons enfin que pour sa part le secrétaire général de la wilaya de Tizi-Ouzou, qui a représenté le wali, a déclaré que l’Algérie a fourni des efforts méritoires pour développer la médecine légale et la doter d’instruments scientifiques qui n’ont rien à envier à ceux des pays développés. Il citera à titre illustratif l’Institut de criminologie et de criminalistique de Bouchaoui (Alger), le laboratoire de la police scientifique de Château Neuf (Alger). « Ces instruments techniques, poursuit le secrétaire général de la wilaya, présentent un caractère d’utilité incontestable, en aidant nos magistrats, qui font face à de fortes exigences de la société en constante évolution, où les recours à la justice s’amplifient d’année en année, à faire sortir la vérité des situations les plus emmêlées.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter