Regionale

#TITRE

1180

Comment inciter les jeunes à investir dans l’agriculture

28 août 2016 | 19:43
N. B.

L’incitation des jeunes à investir dans le secteur agricole a fait l’objet de débat qui a regroupé les représentants des services concernés et des organismes de soutien auquel la radio locale a consacré une demi- journée en transmettant les interventions des auditeurs et des responsables présents sur le plateau.

Le choix du thème a été motivé par un certain nombre de facteurs concourant à l’encouragement des jeunes à investir dans un créneau important porteur de création d’emplois et de richesse et qui constitue une alternative à la problématique de la diversification économique à même de réduire la dépendance du pays vis-à-vis l’extérieur par l’encouragement de l’investissement dans l’agriculture.

L’idée principale n’est pas seulement d’encourager la production agricole mais de promouvoir l’investissement dans les créneaux de la transformation des produits agricoles où les opportunités offertes sont encore énormes, notamment en ce qui concerne la déshydratation des fruits.

Les intervenants ont essayé de fournir les informations relatives aux facilitations accordées aux investisseurs et de s’appesantir sur les conditions d’accès au foncier agricole et forestier à travers les périmètres agricoles et les vides forestiers identifiés dans les différentes zones du territoire de la wilaya.

La lecture des chiffres disponibles montre la part de l’investissement dans l’agriculture et les avantages offerts dans le cadre des différents dispositifs publics, précisant que le créneau représente environ 80 % du volume total des demandes exprimées. Selon les indications fournies par le représentant de la direction des services agricoles, la wilaya est caractérisée par sa vocation agropastorale et sylvicole où la superficie agricole est de 877 595 has dont une superficie agricole utile de 338 359 has.

Pour le même responsable, le secteur de l’Agriculture a connu des améliorations en termes de volume et en termes de rendement ayant touché la quasi-totalité des filières et favorisé l’augmentation de nombre d’emplois.

L’on donnera aussi l’exemple de ces nombreux jeunes qui ont abandonné leurs projets financés dans le cadre d’un dispositif pour se consacrer à l’exploitation des véhicules qu’ils ont acquis dans le cadre de leur investissement pour les utiliser à des fins de transport public même si le créneau a atteint la saturation.

Mais tous les financements de projets dans le secteur agricole ne sont pas ouverts à l’investissement, et sont gelés, notamment les créneaux relatifs à la collecte de lait, l’élevage bovin et la production céréalière, ne bénéficiant plus de financement dans le cadre du dispositif ANSEJ. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter