Articles similaires

Nationale

#TITRE

559

Colloque sur les valeurs du vivre ensemble:Le rôle de la presse mis en exergue

19 octobre 2018 | 21:12
Kaouane M.Kouini


Les participants au colloque national sur les médias et les valeurs du vivre ensemble en paix ont insisté,ce jeudi à Mostaganem, sur l’importance du rôle de la presse dans la consécration de la culture de la paix et du rejet de la haine et de la violence.


Le ministre de la communication Djamel Kaouane a invité les journalistes de tous supports confondus « à se conformer à l’éthique, à la déontologie et de s’éloigner de tout ce qui peut conduire à la discorde et favoriser les dissensions au sein de la société ».


Il a aussi souligné que le rôle des médias st de concourir à la cohésion sociale, à la promotion de la paix et du vivre ensemble.


Invité de marque à cette rencontre, le diplomate et ex émissaire onusien, Lakhdar Brahimi, a souligné que "les professionnels de l’information doivent contribuer à la consécration du vivre ensemble en paix en s’imprégnant parfaitement de la situation des foyers et régions des crises et des conflits, et en faisant preuve de responsabilité dans la couverture des événements".


"Les hommes de la presse sont aujourd’hui plus que jamais appelés à défendre l’honneur de leur profession, surtout avec l’extension du concept de l’information qui englobe des gens n’ayant aucune relation avec la profession et ne respectant pas ses règles et son éthique", a-t-il ajouté.


De son côté, le président de l’association mondiale Soufie Alaouie, cheikh Khaled Bentounès, a estimé que le rôle de la presse est d’une grande importance dans la promotion de la culture du vivre ensemble en paix et l’édification d’une société dont la base est la paix.


M. Bentounès a souligné que "la paix nécessite aujourd’hui une académie, des écoles et des institutions pour la protéger, la conserver et parachever le processus du vivre ensemble conduisant à l’unification autour de la dignité humaine rejetant la violence, la haine et le mal".


Cette rencontre a vu la participation de responsables de la presse tant ils sont perçus comme vecteur de la culture de la paix. Il s’agit de Kamel Mansari, directeur de la publication du Jeune Indépendant, de Chaabane Lounakel, directeur de la radio


 


nationale, de Abdelwahab Djakoune, directeur de la publication du quotidien la Nouvelle république de Fouzia Bousbek, animatrice et productrice à la Chaine de télévision A3. Dans son intervention, Kamel Mansari a estimé qu’il est de la responsabilité des médias à ne pas servir de chapelle idéologique, à mettre l’intérêt de la nation au-dessus des clivage claniques, régionaliste, linguistique ou confessionnels qui sont aujourd’hui la cause des drames dans de nombreux pays.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter