Articles similaires

Nationale

#TITRE

279

Clôture de la rencontre sur l’économie bleue en Méditerranée occidentale

4 décembre 2018 | 21:33
pêche et aquaculture Lilia Ait Akli


Plus de 30 de projets dédiés au développement d’une économie bleue en Méditerranée occidentale « Ouest Med » ont été formulés lors de la rencontre qu’a abrité l’Algérie durant deux jours. Cette rencontre s’est soldée par la déclaration d’Alger, qui est un engagement politique et une feuille de route afin de garantir le suivi de la mise en œuvre de ces projets.


Le directeur de la pêche et de l’aquaculture au ministère de l’Agriculture, Taha Hamouche, qui a lu la déclaration des ministres des pays participants à cette initiative, à l’issue de la réunion ministérielle de ce mardi, a indiqué que « ces 31 projets peuvent être tout de suite financés et mis en œuvre dans les prochains mois ». Pour ce qui est de leur financement, il a souligné qu’outre l’engagement de l’Union européenne pour une valeur de 19 millions d’euros, d’autres ont exprimé leur engagement, qui peut dépasser 300 millions d’euros. Néanmoins, Hamouche estime qu’il est nécessaire de doter cette initiative « Ouest Med » d’un fond spécifique dans le but de soutenir les projets formulés dans ce cadre-là, signalant dans la foulée la possibilité d’ouvrir cette initiative à d’autres pays voulant l’intégrer, avec l’accord préalable des pays membres. Toujours sur ces projets formulés, le directeur de la pêche précise qu’ils sont issus des huit ateliers tenus avant-hier ; ils s’inscrivent dans six axes différents définis comme étant prioritaires d’actions communes des pays participants, entre autres les pôles d’activité maritimes, la biodiversité et la conservation et la restauration de l’habitat marin, la sécurité maritime, le développement de la pêche et de l’aquaculture.


Il a en outre signalé la participation de l’Algérie à tous ces ateliers et par ricochet, à la formulation de ces projets, chose qui va garantir son bénéfice. Hamouche n’a par ailleurs pas omis de mettre en évidence l’efficacité de la coprésidence algéro-française qui en une seule année enregistre beaucoup de réalisations, qui se conjuguent par la déclaration d’Alger qui est un engagement politique, ajoutée à la feuille de route adoptée avec des axes définis. Notons que la présidence sera, à partir du 1er janvier 2019, assurée par la France et le Maroc. Vincent Bovier, secrétaire de la Mer en France, a pour sa part souligné l’importance d’agir en complémentarité, surtout que les défis sont grands, signalant le fait que la Méditerranée est l’une des mers les plus polluées au monde.


Cela avec 250 milliards de déchets micro-plastiques et aussi du fait qu’elle souffre du réchauffement climatique. Le ministre de l’Agriculture, Abdelkader Bouazghi, a lui aussi mis l’accent sur la nécessité d’établir une coopération active et effective entre les pays des deux rives de la Méditerranée pour faire face aux défis communs, mais aussi pour mieux exploiter le potentiel qu’offre l’économie bleue. La déclaration d’Alger a été lue à la fin de la rencontre ministérielle qui a vu la participation des représentants des pays du 5+5. Les chefs de délégation ont alors réengagé leur pays dans le cadre de cette initiative, en s’attelant à travailler et à concrétiser les projets sur la base d’un partenariat.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter