Articles similaires

Regionale

#TITRE

444

Clash entre l’alliance de la majorité et les indépendants

9 février 2018 | 21:13
Bejaïa APC N. Bensalem

Les débats étaient houleux, en fin de semaine, entre les élus de l’alliance majoritaire et les huit indépendants de l’APC de Bejaia .Ces derniers dénoncent, dans une déclaration qui nous a été transmise, « le rejet » de l’inscription d’un point à l’ordre du jour lors de la session de l’APC tenue mercredi dernier.

Un point relatif à l’élaboration d’un audit externe sur la gestion financière, foncière, parc à matériel, parc roulant, ressources humaines et comité des fêtes des mandats antérieurs. « Cet audit », expliquent-ils, « a été demandé dans le souci de déterminer avec exactitude le préjudice subi pour la collectivité d’une part, et d’assurer une gestion future saine et transparente d’autre part ».

Les indépendants de la liste « Ensemble pour Bougie » accusent le maire et l’alliance FFS, FLN RCD de vouloir faire dans la continuité. Ils s’interrogent de ce fait, « sur la gestion transparente promise lors de la campagne électorale ».

La désignation des délégués a déplu également aux indépendants en question qui n’ont pas manqué d’exprimer leur mécontentement : « Nous constatons la reconduction de la gestion précédente, nommant la désignation d’ex-présidents d’APC aux postes de délégués ce qui, selon eux, va à l’encontre du mandat électif en optant pour le mandat-poste-emploi », fait-on observer dans une déclaration qui nous a été transmise. Et d’ajouter : « De quoi ont-ils peur ? » Les auteurs du document dénoncent également la censure imposée par la coalition : « L’alliance en question a restreint les débats en imposant un timing de 5 minutes par intervenant », relèvent-ils, dénonçant ensuite « la censure exercée par la cellule de communication en imposant la pensée unique à l’ère de la démocratie et de la liberté d’expression. » Les rédacteur de la déclaration affirment, ensuite, avoir « voté » contre l’exécution des marchés à commande relatifs à la collecte et au transport des déchets ménagers et assimilés de trois secteurs de la ville, expliquant leur position par le fait que « ce mode de gestion a montré ses limites, en dépit des sommes colossales mises à la disposition du secteur pour l’amélioration du cadre de vie du citoyen ». Pour eux, eu égard à « la situation déplorable qui prévaut dans cette collectivité en matière de biens mobiliers et immobiliers, « il est nécessaire d’engager un auditeur externe pour garantir la neutralité de l’opération et non en qualité de juge et partie et au lieu de la proposition d’installation de la commission d’inventaire et de réforme composée d’élus et de fonctionnaires ».

Par ailleurs, les mécontents ont souligné avoir « adopté » les autres points inscrits à l’ordre du jour qui ont trait à « l’approbation des adjudications, marché N° 01/2018 relatif à l’aménagement et au revêtement de la voie Ighil Izza 2e tranche, marché N° 02/2018 relatif à l’aménagement et au revêtement de diverse voies de la route 24 chemin des crêtes, marché N°3/2018 relatif à l’achèvement du groupe scolaire école Soumari Lot N°2, avenant N° 01 portant travaux de modernisation des quartiers Ihaddaden Ouada, avenant N° 02 portant réalisation éclairage public Gouraya, avenant N°03 portant assainissement du réseau du village Boukhiama, la subvention pour nos deux clubs phares le MOB et la JSMB. A la fin, ils ont justifié leur présence à la session après avoir menacé de claquer la porte par le démenti sur la rumeur selon laquelle le maire a nommé le chef du groupe parlementaire FFS. Chaffaâ

Bouaïche comme conseiller spécial du président, soulignent-ils.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter