Nationale

#TITRE

343

Cinq listes de candidatures rejetées par la DRAG

17 mars 2017 | 20:50
N. Bensalem

Cinq formations politiques ont vu leurs listes électorales rejetées à l’issue de l’opération d’étude des dossiers de candidatures déposés auprès de la direction de la réglementation et des affaires générales (DRAG) de Béjaïa, a-t-on appris à la fin de la semaine écoulée.

Il s’agit des listes du TAJ, du MSP, de l’ANR, du PT et de l’Alliance El-Fath. Parmi les causes de ce rejet, on évoque « le défaut de signatures et une double candidature ». L’on note des candidats portés sur deux listes et des dossiers incomplets. Ainsi, ce sont 13 listes qui seront en course lors du scrutin du 4 Mai, dont la wilaya de Béjaïa étant accréditée de 12 fauteuils.

Les deux seules listes indépendantes déposées à la DRAG seront en lice pour la prochaine compétition électorale. Il s’agit, rappelons-le, de la liste indépendante conduite par l’actuel P/APC de Tinebder Braham Bennadji, intitulée « Initiatives Citoyennes » et de la liste menée par l’ex-président de l’APW Hamid Ferhat. Ces deux listes ont été retenues alors que la rumeur les donnait rejetées par la DRAG il ya quelques jours.

A noter que les partis dont les listes n’ont pas été acceptées ont introduit des recours auprès du tribunal administratif de Béjaïa qui dispose de cinq jours pour donner sa réponse, à compter de lundi prochain. Pour rappel, 18 listes ont été déposées à la DRAG de Béjaïa dont 16 ont été confectionnées par des formations politiques et les deux autres par des candidats indépendants.

Il s’agit, pour les indépendants, de la liste « Initiatives Citoyennes » de l’actuel P/APC de Tinebder, ex-cadre et transfuge du RCD et de la liste des « Citoyens Libres » (LCL) de l’ex-P/APW Ferhat Hamid, qui était cadre et un transfuge du FFS. S’agissant des formations politiques, ce sont les listes RND, FFS, RCD, FLN, MPA, PT, PST, MEN, FNA, RPR, MSP, TAJ, ANR, FA et FBG.

Il faut rappeler que les indépendants et les partis politiques ne disposant pas de 4% des suffrages lors de échéances électorales passées, autrement dit une représentativité au niveau des institutions électives locales et nationales du pays, ont eu beaucoup de mal à collecter les parrainages exigés par la loi électorale, et les candidats à la candidature qui voulaient porter 20 listes indépendantes ont dû quitter l’arène avant l’heure.

Il faut, par ailleurs, rappeler que 52 formulaires avaient été retirés au départ de la DRAG dont 22 par des candidats indépendants issus de divers horizons professionnels dont d’anciens élus.

Il faut signaler aussi que beaucoup d’élus FFS, RCD, RND, FLN ayant quitté leurs partis par le passé ont choisi de se présenter sur des listes de nouveaux ou petits partis politiques, ce qui va sûrement compliquer les scores de leurs anciennes formations politiques puisque certains de ces candidats sont connus à Béjaïa.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter