Articles similaires

Nationale

#TITRE

668

Ciment : un boom dans la production en quête de marché

22 avril 2018 | 22:09
Salon Aziza Mehdid

La 21e édition du Salon Batimatec a été inaugurée ce dimanche au palais des Expositions (Alger). Ce qui caractérise cette manifestation économique, c’est la régression sensible du nombre de participants qui est passé de 1224 exposants l’année dernière à 990 à cette édition, et ce à cause d’un climat « d’attentisme » dû aux mesures économiques prises par le gouvernement et interdisant l’importation de certains produits, notamment les intrants nécessaires à la production céramique. C’est ce que nous a indiqué le représentant du Batimatec, Kaci Djerbib, lors d’une brève rétrospective retraçant l’évolution du secteur du bâtiment et de la construction en Algérie.

M. Djerbib a indiqué que la volonté des pouvoirs publics de libérer l’investissement a permis le développement du secteur de la construction dans ses différents segments.

En ce qui concerne celui du ciment, notre interlocuteur a estimé qu’il est en plein boom, au regard des grands investissements privés engagés dans ce domaine. Et pour étayer ses propos, il a précisé que la production nationale est de 42,6 millions tonnes/an, en mesure de satisfaire la demande nationale qui est de l’ordre de 26 millions tonnes/an. Cette production abondante est assurée par plusieurs opérateurs, notamment le groupe public GICA, les privés SPA Biskria Ciment et Lafarge. Cependant, l’intervenant a signalé qu’au terme du programme quinquennal 2014-2019, plusieurs projets vont être achevés et par conséquent la demande nationale en ciment va baisser et il faut donc s’attendre à un excédent en la matière.

Dans le même sillage, le représentant du coorganisateur Batimatec Expo a tenu à expliquer que les marchés sont monopolisés par les grands producteurs occidentaux ou leurs soumissionnaires. En citant le marché africain, ce sont nos voisins qui se sont installés depuis des années et pour y accéder il faut des études profondes. Malgré la qualité concurrentielle du produit algérien, le label « Made in Algeria » peine à être visible à cause d’une mauvaise communication et de l’absence d’une stratégie de commercialisation efficiente, regrette-t-il. À ce titre, Djerbib considère qu’il faudra un chantier de réflexion sur le déploiement tous azimuts et dans les plus brefs délais des réseaux et points de vente afférents à l’exportation. Le Batimatec 2018, qui se tient du 22 au 26 avril, rappelons-le, est organisé par la Safex et Batimatec Expo.

Il enregistre la participation de 550 exposants nationaux et 440 étrangers venus de 17 pays. Des professionnels et des producteurs vont présenter leurs produits et prestations sur une superficie globale de 44 000 m2. Selon les prévisions, ce Salon drainera un nombre de visiteurs frôlant les 200 000 qui pourront profiter d’un riche programme d’animation, tels les ateliers de démonstrations, les journées techniques et les concours d’architecture.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter