Articles similaires

Nationale

#TITRE

340

CIPA:Les droits additionnels protégeront la production nationale

7 novembre 2018 | 20:58
production Lynda Louifi


La mise en application de la taxe dénommée « droit additionnel provisoire de sauvegarde » (DAP) par les pouvoirs publics contribuera certainement à la protection de la production nationale, a indiqué Abdelwahab Ziani, président de la Confédération des industriels et producteurs algériens.


Les droits additionnels provisoires de sauvegarde vont aider les opérateurs nationaux à récupérer un marché fortement concurrencé par les produits venant d’ailleurs, a expliqué Abdelwahab Ziani, qui s’exprimait ce mercredi, lors de son passage sur les ondes de la Chaîne 3 de la radio algérienne. « A l’effet de protéger les filières économiques vis-à-vis d’une concurrence se faisant de plus en plus agressive, les pouvoirs publics s’apprêtent à instituer un système de droits additionnels provisoire de sauvegarde (DAPS) », a souligné le président de la CIPA. L’entrée en vigueur de ces droits additionnels va, en même temps, lever l’interdiction d’importation de certaines marchandises, lesquelles indique M. Ziani, se verront imposer des taxes de niveaux divers, suivant qu’il s’agisse de matières premières ou de produits finis. Justifiant l’imposition de taxes sur des produits importés, celui-ci tient à souligner que « tous les pays du monde protègent leur production nationale ». A l’effet de pérenniser leur présence dans les marchés algériens, le président de la CIPA signale que plus d’une cinquantaine d’entreprises étrangères sont actuellement en train de créer des usines en Algérie, en s’associant à des opérateurs économiques locaux, « certaines étant déjà entrées en production ».


Pour ce dernier, c’est grâce à l’introduction du système de droits additionnels que la production nationale va enfin se voir protéger et que des entreprises « moribondes », parce que malmenées par des importations « de tout et de rien », vont pouvoir « reconquérir » leur marché. A noter que le ministre du Commerce, Saïd Djellab, annoncé, lundi, que le droit additionnel provisoire de sauvegarde permettra aux importateurs de poursuivre leurs activités contre le paiement de taxes variant de 120 à 150%, compte tenu de la valeur des produits introduits sur le marché algérien. Il avait précisé que les importations de produits finis coûtaient environ 1,4 milliard de dollars aux pays et que l’application d’un taux de 50% de droits additionnels permettra de recouvrer quelque 700 millions de dollars.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter