Sports

#TITRE

427

Berraf « invité » à partir pour l’intérêt du sport algérien

16 juillet 2017 | 19:11
S. S.

Le conflit engagé entre les deux plus hautes instances du sport en Algérie, le ministre de la Jeunesse et des Sports et le Comité olympique algérien, connaît de nouveau une grande tension.

Samedi soir, le ministre de la Jeunesse M. Ould Ali est sorti encore une fois de son silence en se montrant intransigeant dans le conflit qui l’oppose au premier homme du Comité olympique algérien, Mustapha Berraf . El-Hadi Ould Ali n’y est pas allé par quatre chemins pour inviter, une dernière fois, le boss du COA à faire preuve de sagesse et à quitter le navire.

Le ministre de la Jeunesse semble décidé à ne pas laisser le champ libre dans le conflit qui oppose ce dernier à plusieurs présidents de fédérations sportives.

Profitant de sa présence à la cérémonie organisée par la wilaya d’Alger à l’Ecole supérieure de l’hôtellerie à Aïn Bénian en l’honneur des athlètes et des clubs algérois qui se sont distingués cette année , le ministre de la Jeunesse et des Sports a ouvertement demandé à son adversaire de partir tant qu’il est temps et de faire passer l’intérêt du sport national avant le sien.

« Si j’étais à la place de Berraf, j’aurais déjà plié bagages pour éviter au sport national cette situation de blocage, qui l’expose désormais à un avenir incertain.

On a tous vu comment l’assemblée générale élective s’est déroulée, et le fait que la quasi-totalité des présidents des fédérations refusent d’intégrer le bureau exécutif du Comité olympique et recourent au Tribunal arbitral sportif (TAS) devrait donner matière à réfléchir au président du COA » , a dit M. Ould Ali. 

Le ministre de la tutelle a saisi l’occasion pour adresser un nouvel appel aux responsables du tribunal sportif algérien (TAS) afin de rendre le plus tôt possible son verdict au sujet de ce dossier, soit en déboutant les fédérations, soit en leur donnant gain de cause.

« Ce n’est pas normal de laisser traîner l’affaire tout ce temps » , a clairement laissé entendre le ministre celui-ci avait affirmé, quelques jours auparavant, que son département détient des preuves sur le scandale né du voyage de douze familles, dont principalement les membres de la famille du chef de la délégation à Rio, Amar Brahmia .

M. Ould Ali avait également qualifié de douteuse et catastrophique la préparation de la délégation algérienne aux jeux de Rio, qui avait coûté la somme de 31 milliards de centimes.

Cela dit, M. Ould Ali n’a pas manqué, lors de la cérémonie organisée par la wilaya en l’honneur des meilleurs athlètes de la saison, de mettre en exergue la bonne initiative prise par la Fédération algérienne de football et qui consiste à domicilier le prochain match de la sélection nationale algérienne de football face à la Zambie, à Constantine, le 5 septembre dans le cadre de la 4e journée des éliminatoires de la coupe du monde 2018, sachant que l’équipe nationale est domiciliée depuis 2008 au stade Mustapha-Tchaker de Blida. 

« C’est une initiative à saluer. Personnellement, j’ai toujours dit que l’équipe nationale doit évoluer un peu partout dans les stades algériens dans la mesure où elle est la propriété de tout un peuple » , a laissé entendre le ministre Ould Ali, qui s’est montré aussi très confiant quant une bonne organisation du mondial 2017 de handball (U 21) ) à Alger.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter