Articles similaires

Nationale

#TITRE

185

Benghebrit vise 80 % de textes littéraires algériens

24 juillet 2018 | 21:18
EducationBenghabrit Lynda Louifi

La promotion de la culture algérienne à travers la littérature est le défi qu’a lancé la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, et ce à travers l’augmentation du taux de textes littéraires algériens à hauteur de 80% dans les programmes scolaires.

Un plan de travail visant à porter le taux des textes littéraires algériens à hauteur de 80 % dans les programmes scolaires, dans une première étape, a été mis en place, et ce dans le cadre du renforcement de l’identité nationale.

Lors de sa visite aux ateliers d’élaboration des textes littéraires algériens à Bou Ismail et leur insertion dans les programmes scolaires, la ministre de l’Education nationale a mis l’accent sur la nécessité d’accorder plus d’espace aux textes littéraires algériens dans les manuels scolaires et ce, afin de permettre à la nouvelle génération d’écoliers de découvrir leur culture à travers la littérature. Pour la ministre, « la promotion de la culture et des valeurs de la société algérienne ne sera possible que par l’introduction de textes littéraire algériens dans le manuel scolaire ». Actuellement, la place des textes d’auteurs algériens dans les manuels scolaires est « faible », pour ne pas dire « insignifiante », a estimé Nouria Benghebrit. « Ils représentent seulement 2 % du contenu. Notre objectif est de ramener ce taux à 80 % pour qu’on puisse parler de promotion de la culture algérienne à travers l’école », a-t-elle affirmé. Si le projet venait à se concrétiser, les jeunes écoliers pourront enfin découvrir la culture algérienne à travers des textes de grandes figures de la littérature algérienne à l’instar de Mouloud Maameri, Mohamed Dib, Kateb Yacine… Dans ce sillage, la ministre a annoncé l’élaboration des premiers textes littéraires comprenant des contenus littéraires et culturels algériens dans les trois langues, arabe, français et anglais, et ce au profit des élèves des trois cycles (primaire, moyen et secondaire).

Elle a également indiqué que ces textes littéraires choisis seront introduits dans les programmes éducatifs, sans donner de date précise. La ministre a mis l’accent sur la poursuite des efforts visant la consécration de l’identité nationale au sein de l’école algérienne. L’introduction des textes littéraires dans les programmes éducatifs devra consolider l’identité nationale, a-t-elle ajouté, soulignant qu’il serait impossible de parler d’une école algérienne sans contenu basé sur un héritage littéraire et culturel algériens. Elle a précisé, en outre, qu’il s’agit du « défi d’algérianiser les textes éducatifs ». Elle s’est félicitée de « la diversité » culturelle, linguistique et littéraire de l’Algérie, qui constitue un facteur pour enrichir le programme et l’action entreprise par le ministère, notamment à travers l’organisation des ateliers permettant d’ouvrir le débat et le dialogue entre les écrivains et les intellectuels d’une part, et les pédagogues spécialisés en éducation d’autre part. Ce qui a contribué à consolider le travail collectif. La ministre a indiqué que l’auteur imposait le choix de ses œuvres tandis que ces ateliers ont permis de faire un choix collectif et commun.

Dans la deuxième étape, il sera possible d’introduire des contenus littéraires et les cultures d’autres pays dans les programmes éducatifs nationaux dans le cadre de l’ouverture sur le monde, a-t-elle indiqué, soulignant la mobilisation, en coordination avec le ministère de la Culture, de nombreux littéraires et intellectuels afin d’accompagner ces ateliers et de participer au renforcement de la dimension nationale de l’école algérienne en tant qu’objectif majeur que ces services comptent atteindre.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter