Nationale

#TITRE

396

Benghebrit prône la qualité des sujets

13 mai 2016 | 21:06
Lynda Louifi

La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, mise sur la qualité des sujets du baccalauréat qui est le seul moyen de combattre la fraude, d autant qu ils seront basés sur la compréhension.

Madame Benghebrit a souligné lors d’une conférence de presse, en marge de sa visite d’inspection au Centre national des archives de l’éducation que la qualité des sujets du bac sera à l’avenir le seul moyen de combattre la fraude.

La ministre de l’Education a affirmé qu’elle œuvrera « progressivement « à se détacher de l’approche par l’apprentissage dans l’élaboration des sujets du baccalauréat et à se baser sur la compréhension des matières scientifiques et sur les valeurs morales dans la formation des encadreurs et des élèves, et ce à partir de la prochaine rentrée scolaire. Pour ce qui est du déroulement du baccalauréat 2016,

Mme Benghebrit a affirmé qu’elle maintiendra les mêmes dispositions que celle de l’année dernière, soulignant que le candidat aura deux choix comme par le passé. La ministre a encore déclaré que les épreuves débuteront à 8h 30mn au lieu de 8h et les élèves retardataires ne seront pas acceptés afin d’éviter la fraude.

Elle a rappelé que l’année dernière « il n’y a pas eu de fuite des sujets « ce qui démontre « le professionnalisme de l’ONEC « , soulignant que les sujets « avaient été filmés et distribués sur les réseaux sociaux pour obtenir les réponses « .

Elle a ajouté que son département se réunira dimanche avec le ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, de la Défense nationale qui sera représenté par la Gendarmerie nationale pour examiner les détails techniques liés aux examens officiels, notamment le baccalauréat.

Après avoir évoqué la campagne de sensibilisation au profit des élèves et de leurs parents sur le danger de la fraude dans les examens, Mme Benghebrit a indiqué avoir rencontré récemment des candidats au bac, exclus pour fraude.

Mme Benghebrit a rappelé que la sanction prévue pour cette année consistera en l’exclusion pour une durée de cinq ans de tout candidat en possession d’un téléphone portable. « Même s’il ne l’utilise pas, cela représente une tentative de fraude « , a-t-elle fait remarquer.

Et d’appeler à la conjugaison des efforts de tous pour assurer le succès de cette campagne de sensibilisation. Elle a souhaité cependant, que ces derniers « servent d’exemple « aux autres élèves et puissent prendre part à la campagne de sensibilisation pour déplorer avoir raté l’opportunité de passer leur bac.

D’autre part, et en vue d’éviter toute erreur dans les sujets, la ministre de l’Education nationale a souligné la création de deux commissions au niveau de l’Office national des examens et concours (ONEC) chargées, à travers un travail distinct, de l’amélioration du contenu des sujets.

Concernant l’examen de fin de cycle primaire, elle a précisé que les élèves passeront leur examen dans leurs établissements scolaires respectifs, ajoutant avoir adopté « une méthode psychologique différente de celle du baccalauréat afin de veiller à l’état psychologique des jeunes élèves ».

Mme Benghebrit a par ailleurs, affirmé que la correction des copies de l’examen écrit du concours de recrutement des enseignants, était prévu pour début juin prochain, soit juste après les examens officiels. Il convient de rappeler que l’examen du bac se déroulera du 29 mai au 2 juin prochain, 818 515 élèves se présentent à cet examen, dont 549 593 scolarisés et 268 925 candidats libres avec un taux de 67% de filles.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter