Articles similaires

Nationale

#TITRE

461

Avant le rassemblement du 11 septembre

Beldjoudi tente de calmer la grogne des souscripteurs AADL 2

26 août 2019 | 23:28
AADL Aziza Mehdid

L’habitat est un secteur réputé par la mauvaise gestion des dossiers liés aux différentes formules d’accès au logement, dont les opérations d’assainissement lancées à maintes reprises par les ministres qui se sont succédés à la tête de ce département sont toutes tombées à l’eau.
L’actuel ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Beldjoudi, arrivé à un moment délicat, fait face à une situation inextricable, due au retard criard accusé dans la livraison de plusieurs projets en cours de réalisation d’une part, et d’autre part à la pression des milliers de souscripteurs, toutes formules confondues, qui attendent leurs logements depuis des années.
En effet, Beldjoudi, après avoir suivi ce lundi un exposé exhaustif sur le secteur dans la wilaya de Souk Ahras, s’est dit insatisfait de la qualité des projets en cours de réalisation lors d’une visite de travail dans la willaya en question.
Sommant les entrepreneurs de se conformer avec plus de sérieux aux normes de qualité à adopter dans la construction, notamment du projet de 500 logements publics locatifs examiné dans la daïra de Sedrata. Pis encore, le ministre a affiché clairement son mécontentement sur les délais de réalisation qui connaissent, selon ses estimations, un retard « intolérable ». Des instructions ont été données au directeur général de l’instance nationale du contrôle technique afin d’accélérer la carence des travaux et surtout de veiller au contrôle de la qualité au niveau des tous les projets en cours de réalisation, brandissant dans le même sillage la menace de recourir à des sanctions à l’encontre de toute entreprise défaillante quant à ses engagements.
Le ministre de l’Habitat a haussé le ton avec les responsables au niveau local, à la veille de la rentrée sociale qui s’annonce particulière au vu de la grogne des souscripteurs du programme dit « AADL 2 » qui prévoient, le 11 septembre prochain, de monter au créneau et d’observer un rassemblement devant de le siège du ministère de l’Habitat. En réponse à une question en rapport avec ce rassemblement de protestation des souscripteurs, Beldjoudi a tenté d’anticiper leur colère depuis Annaba en marge d’une visite d’inspection dans la nouvelle ville de D’raa Rich. Et de calmer les esprits en déclarant qu’ils ont le droit de protester et revendiquer la livraison de leurs logements dans les délais impartis », avant de rappeler les efforts de l’Etat pour réaliser les projets des nouvelles villes, citant celles de Sidi Abdellah à Alger et de D’raa Riche à Annaba. 
Par ailleurs, les souscripteurs qui menacent d’investir la rue dans quelques jours sont ceux inscrits dans le programme AADL de l’année 2013 et qui n’ont pas encore choisi les sites. Selon Hilal, le représentant d’un groupe de protestataires, les procédures se sont arrêtées au paiement de la première tranche en 2015 ; depuis, le dossier enregistre une stagnation inquiétante. « Nous demandons à la tutelle de nous informer clairement sur le sort de nos logements que nous attendons depuis plus de six ans. En plus, nous refusons des sites qui se trouvent en dehors de la capitale, car nous habitons et travaillons à Alger », réclame-t-il. « Nous revendiquons même qu’une enquête soit ouverte sur le dossier de l’AADL qui connaît des manigances flagrantes de responsables de cette agence chargée de la promotion du logement qui se livrent, sans scrupule, au business des assiettes foncières récupérées aux fins de réaliser des projets de logements », dénonce-t-il.
Les souscripteurs du programme AADL2 ont déjà observé plusieurs sit-in, dont celui du 13 juin dernier devant le siège l’Agence de l’Amélioration et la promotion de logement à Said Hamdine et d’autres tenus le 26 juin et les 3 et 13 juillet devant le ministère de l’Habitat.
Plusieurs mouvements de protestation ont été organisés par d’autres souscripteurs de l’AADL deux ayant choisi les sites (Kkemiss El Khechna, Reghaia) au mois de juillet et août, revendiquant la pré-affectation finale, alors qu’une autre catégorie de souscripteurs a dénoncé son exclusion du programme de l’AADL. Il semble que cette deuxième version du programme AADL connaîtra le même sort que celle lancée en grande pompe en 2001 et 2002, dont certains de ses souscripteurs n’ont pas jusqu’à ce jour, réceptionné leurs logements. 

.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter