Nationale

#TITRE

208

Béjaïa : Une journée de protestation et de colère

16 avril 2017 | 20:02
N. B.

La wilaya de Béjaïa a été marquée hier par trois mouvements de protestation qui interviennent en plein campagne électorale.
Une protestation qui interpelle évidemment les candidats sur les revendications des mécontents et d’autres revendications qui reviennent comme un leitmotiv.

Trois actions de protestation ont été observées, rappelant la difficulté de régler les problèmes qui se sont accumulés pendant plusieurs années.

A Tichy, plus exactement à Baccaro, des dizaines de jeunes sportifs du club de football de Tichy (JST) évoluant en division régionale « 1 », soutenues par d’autres jeunes des autres clubs et associations sportives de la commune et des jeunes de la localité, ont coupé toute la journée la RN 09 à hauteur du village de Baccaro.

Ils réclament, « l’aménagement en gazon artificiel du stade communal afin qu’il soit homologable et permetre au club de la localité de l’utiliser au lieu de recevoir leurs adversaires à l’extérieur de la localité notamment à Aokas, « et dépenser de l’argent alors que le club en manque grandement », expliquent-t-ils.

Les tentatives du chef de daïra et du P/APC de convaincre les mécontents de rouvrir la voie ont été vaines devant l’intransigeance des protestataires qui exigent l’autorisation d’inscription de l’opération de pose du gazon synthétique et la poursuite de la réalisation de la tribune déjà lancée avant l’arrêt des travaux décidé par l’ex wali qui reprochait au P/APC d’avoir engagé cette opération sans aucune étude.

Une plainte avait été, rappelons-le, déposée et le P/APC avait été entendu. « Le wali nous a demandé de lancer la procédure et il est d’accord pour signer une autorisation pour cette opération », dira le P/APC pour rassurer les mécontents qui dénoncent les engagements antérieurs non tenus.

A Feraoune, le siège de l’APC a été bloqué par des villageois d’Akentas. Ces derniers sont privés d’eau potable depuis quatre mois et la situation s’est aggravée depuis quatre jours avec la panne survenue au niveau d’une pompe d’où est transférée l’eau de source du village.

Le P/APC a rassuré les mécontents sur le rétablissement de l’eau, notamment par la réparation de la pompe défectueuse et l’ouverture des vannes par l’ADE au niveau du barrage Tich-Haf, nous dit-on. « L’eau sera rétablie dans les heures à venir », ajoute-t-on. De leur côté, les transporteurs desservant les villages El-Hed et Ighil Outouaf dans la municipalité de Timezrit ont observé un débrayage hier.

Ces derniers réclament la remise en état du chemin reliant les deux villages au chef-lieu, dégradé après les travaux de réalisation d’une conduite de gaz pour le raccordement des villages en gaz naturel exigeant, par ricochet, son réaménagement.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter