Articles similaires

Nationale

#TITRE

121

Béjaïa : Plusieurs localités en effervescence

11 décembre 2019 | 19:09

Plusieurs marches populaires ont été organisées hier aux quatre coins de la wilaya. En sus de la 42e marche de la communauté universitaire et de forces de l’alternative démocratique, des marches populaires ont été organisées dans plusieurs communes, notamment Sidi-Aïch, Kherrata, Akbou, Tazmalt, … réclamant le changement de régime, l’annulation du prochain scrutin présidentiel et la libération des détenus du mouvement. Une marche populaire grandiose a été organisée dans la ville de Béjaïa. Des milliers de personnes se sont mobilisées.

Elles ont investi la rue aux côtés de la communauté universitaire et de la société civile, notamment les forces du pacte de l’alternative démocratique. La manifestation a été couronnée par un rassemblement, comme chaque mardi, devant le palais de Justice. Les manifestants ont réaffirmé leur hostilité à l’égard de l’élection présidentielle de jeudi prochain, et exigé la libération de l’ensemble des détenus du mouvement et l’instauration d’une véritable démocratie à travers un processus de transition politique. 

Les avocats du barreau de Béjaïa ont organisé aussi une marche pour exiger l’instauration d‘un Etat de droit et une justice indépendante. Ils ont exigé, eux aussi, la libération des détenus, comme ils ont été très hostiles envers le prochain scrutin. Il est utile de rappeler que les robes noires de Béjaïa sont en grève depuis trois jours. Elles ont adhéré à la grève générale de quatre jours décrétée par le mouvement populaire. « Ya sadjin ertah artah sanouwassil el kifah », « Makenche intikhabat maâ el issabat », « Ulac l’vot ulac », « Douze douze la yadjouz », « Djazaïr horra démocratia », « Libérez les otages », scandaient hier les robes noires hier dans la rue. Par ailleurs, pour la troisième journée consécutive, la vile de Béjaïa était paralysée comme d‘ailleurs le reste des autres communes de la wilaya. Les magasins, les établissements scolaires et universitaires, les administrations publiques, les entreprises économiques (publiques et privées) étaient en grève encore ce mercredi.

Le transport public des voyageurs est paralysé. Cependant, les établissements hospitaliers, les structures sanitaires (EPSP, polycliniques, salles de soins...) sont ouverts, comme d‘ailleurs les pharmacies. A la placette de liberté de la presse Saïd-Mekbel, une conférence publique a été organisée dans le cadre du 8e forum des droits de l’homme, organisé par la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH), à l’occasion de la journée internationale des droits humains. A Seddouk, des militants associatifs et militants politiques ont entamé une grève de la faim en soutien aux détenus d’opinion. Une action qui est menée par un collectif d’associations et des citoyens de la commune. Cette action coïncide avec la journée internationale des droits de l’homme.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter