Articles similaires

Regionale

#TITRE

466

Béjaïa : Les parents d’élève dénoncent la surcharge des classes

13 février 2019 | 19:41
EducationBejaïa N. Bensalem


Des problèmes de surcharge, de manque de chauffage, d’infiltration d’eau pluviale, d’absence de cantines ou de retard dans la mise en service, et d’inondation des cours d’écoles continuent d’être recensées dans les écoles de la wilaya de Béjaïa mettant, à chaque fois, les parents d’élèves en colère.


Lesquels ne cessent de réclamer l’amélioration des conditions de scolarisation de leurs enfants et surtout de saisir les directeurs d’école et les responsables du secteur. Et devant la lenteur de la prise en charge des insuffisances signalées par les autorités du secteur, les parents recourent aux actions radicales dans l’espoir de se faire entendre.ce mardi, des parents d’élèves de l’école primaire « Roussel », dans la commune de Béjaïa, après avoir saisi qui de droit, des années durant, afin de trouver une solution à la surcharge des classes qui comptent entre 50 et 54 élèves chacune, comme ultime action, ont retenu leurs enfants à la maison. Il s‘agit sans doute de marquer les esprits des responsables de wilaya et de les contraindre à agir en urgence afin de trouver une solution à ce véritable obstacle qui agit négativement sur le rendement des élèves, en dépit des efforts des instituteurs et du chef d’établissement ainsi que des parents. Suite à quoi, une équipe de la direction de l’éducation et de l’APC a été dépêchée sur les lieux afin de faire le constat et elle a surtout visité un lot de terrain situé à Tala Markha où un bloc scolaire pourrait être érigé.


Notons que ce problème avait été soulevé par le chef d’établissement par le passé. Une proposition de construction d’un bloc scolaire devrait être soumis au premier responsable de la wilaya et au ministère de l’Education nationale pour arbitrage. A signaler que la capacité d’accueil de cette école est de 600 élèves ; aujourd’hui elle en compte 1 300 soit le double de sa capacité initiale. Un véritable enfer pour les élèves et les instituteurs qui doivent gérer plus de 50 élèves par classe. Au CEM base 5 de Sid Ahmed, les parents d’élèves soulèvent une préoccupation qui n’est pas des moindre : l’infiltration des eaux pluviales dans les salles. Un problème qui traîne depuis des années, regrette-t-on. L’école a besoin de travaux d‘entretien, notamment la réparation des vitres cassée, la réparation de quelques appareils de chauffage vétustes et défectueux, entre autres.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter