Nationale

#TITRE

385

Bedoui expose « la rationalité économique » : « Notre gestion est défaillante »

2 juillet 2016 | 18:27
Amine B.

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales a tenu hier à Constantine une réunion avec les walis de la région Est. Nourredine Bedoui a veillé à être accompagné par nombre de directeurs exécutifs des départements les plus influents. C’est d’ailleurs le cas du directeur général du Domaine national, celui du partenariat public-privé ou encore celui du Développement économique local et de la valorisation du patrimoine.

Bedoui s’est d’emblée montré critique sur la gouvernance et le mode de gestion des wilayas, qualifiées dans leur majorité de laxistes ; il a par la suite sur la base des bilans national puis régional présentés par ces accompagnateurs, lancé sans détours « nous sommes défaillants ».

D’autant qu’au fur et à mesure que les travaux se poursuivaient, il en ressortait que dans plusieurs secteurs le constat était quasiment le même. C’est le cas du bilan présenté sur la taxe foncière où à peine 2% de la taxe ont été récupérés.

Idem pour les redevances des communes où il ressort qu’un manque à gagner de 12 milliards de DA a été relevé par les service du ministre. Sur lma, base de ce second constat, un objectif a d’ailleurs été tracé d’ici la fin de l’année prochaine pour récupérer au moins 27% du montant, à en croire ce qui s’est dit au cours de travaux de cette réunion.

La rencontre tenue à la cité administrative Daksi-Abdeslem s’est aussi inscrite dans la logique des objectifs tracés par le gouvernement.

Le ministre de l’Intérieur, venu soumettre la nouvelle feuille de route de l’exécutif aux premiers responsables des wilayas de l’Est, n’est pas allé par quatre chemins pour signifier aux présents que désormais, il ne faut plus compter sur l’argent du Trésor public.

Autrement dit, c’est le temps des débrouillardises. Il dira en substance que chaque wilaya est tenue de s’autosuffire et plus, -penser à faire profiter les autres non sans contrepartie d’un éventuel excédent.

L’hôte de la ville des Ponts s’est au passage interrogé sur les dépenses superflues que certaines wilayas continuent d’engager au moment où l’alarme sonnant la mise en marche d’une politique d’austérité est dores et déjà enclenchée.

Noureddine Bedoui a aussi profité de sa réunion à l’Est après celles tenus au centre à Alger et à Oran pour présenter aux autorités locales de la région « sa » nouvelle vision de ce qu’est « la rationalité économique », leur présentant, dans ce contexte, un nouveau mode de gestion des collectivité locales.

Connaissant parfaitement les aléas et autres pièges auxquelles sont soumises les administrations des villes de l’Est pour avoir lui-même été à la tête de deux des plus grands pôles urbains de la région, Constantine et Sétif en l’occurrence, Bedoui n’a pas manqué de présenter « son « constat de la région.

Contrairement à l’Ouest où un seul pôle existe autour duquel gravitent toutes les villes de la région, à l’Est, dira-t-il, il est tout é fait intéressant de constater que de Bordj Bou Arreridj à Constantine en passant par Sétif et Batna, la région présente une multitude de pôles appelés chacun à un apport significatif et même qualitatif à l’essor économique voulu par le gouvernement. Un apport qui s’appuiera notamment sur une économie non dépendante des hydrocarbures et basée sur la création de richesses.

Plus question de se cacher derrière le sort de certaines régions, Il dira à ce propos qu’il n’y a pas de commune pauvre mais c’est l’absence de vision et d’idées qui fait qu’il y a des localités vivant dans la misère.

Autre thématique soulevée dans l’après-midi lors de cette réunion, est celle relative à l’amélioration du service public englobant ceux liés aux opérations de relogement sous toutes leur formes et à l’approvisionnement en énergie.

Le ministre de l’Intérieur s’est par la suite dirigé vers la périphérie de la ville où il devait procéder à l’inauguration de la gare routière ayant fait l’objet d’une réhabilitation à la faveur de la tenue en 2015 de la manifestation Constantine, capitale de la culture arabe, avant de se rendre à El-Khroub où il est prévu l’inauguration du nouveau siège de la daïra.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter