Articles similaires

Nationale

#TITRE

352

Augmenter la superficie irriguée à 2 millions d’hectares à Médéa

25 février 2018 | 21:30
médéa Nabil.B

Une rencontre nationale sur la mise en œuvre du programme intersectoriel d’extension des superficies irriguées s’est déroulée ce dimanche à la wilaya de Médéa, à l’initiative du ministère des Ressources en eau et en collaboration avec le ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche et parrainée par la wilaya de Médéa.

La rencontre présidée par Hocine Necib, ministre des Ressources en eau et Abdelkadr Bouazghi, ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, a vu la participation des responsables centraux et locaux, des élus et de l’ensemble des directeurs de wilaya des deux ministères.

Une présentation des résultats aux trois précédents regroupements régionaux organisés antérieurement a permis d’expliciter la stratégie à mettre en place dans la perspective de porter la superficie irriguée de 1,3 million d’hectares en 2018 à 2 millions à l’horizon 2020.

Cette rencontre vient valoriser les travaux de concertation et de coordination entre les secteurs concernés, avec la volonté de concrétiser les projets d’irrigation agricole aux retombées positives sur le développement global du pays, dira le ministre des Ressources en eau.

Il citera les grands axes devant être soutenus en vue de la réalisation du programme d’extension des superficies irriguées par le développement de l’irrigation d’appoint des céréales, la valorisation des eaux usées épurées en agriculture, la généralisation des systèmes d’irrigation économiseurs d’eau, la promotion de l’investissement dans le cadre de la mise en valeur des terres par la concession.

Outre l’affectation de 70 % des eaux mobilisées pour l’agriculture, soit 7 milliards de m3, pour l’irrigation d’une superficie de 1 320 000 ha, l’effort se poursuit à travers les actions de réalisation de nouveaux barrages et de puits et l’équipement des périmètres.

Le ministre fera aussi remarquer qu’en dépit de tous les efforts consentis, il est enregistré la persistance des certaine faiblesses, notamment celles liées à l’utilisation dans une proportion de 50 %, des méthodes traditionnelles d’irrigation, même s’il est noté « une augmentation significative des superficies équipées en systèmes économiseurs d’eau (aspersion et goutte-à-goutte) sur une superficie de 679 174 ha.

L’extension de la superficie irriguée à deux millions d’ha est de nature à favoriser le développement de la production nationale agricole et de l’industrie agroalimentaire, et d’arriver à promouvoir l’exportation des produits agricoles de l’Algérie, dira le ministre de l’Agriculture.

Mais l’enjeu important, dira-t-il, est d’arriver à une autosuffisance en matière de production agricole grâce à l’extension de la superficie irriguée, qui participe d’une démarche des pouvoirs publics de vouloir garantir la souveraineté de l’Algérie.

A la fin de la séance de restitution des travaux des regroupements régionaux, la délégation ministérielle a pris la direction de la plaine de Béni-Slimane où a été donné le coup d’envoi de la mise en eau du nouveau barrage d’une capacité de stockage de 28 000 000 de m3, volume destiné exclusivement à l’irrigation d’un périmètre agricole d’une superficie de 2 000 ha.

La délégation ministérielle s’est par la suite rendue dans une unité de production et de transformation agricole appelée Sarl ECD FOODS et spécialisée dans l’exportation et la commercialisation des produits agricoles.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter