Nationale

#TITRE

351

Augmentation du prix du pain : La baguette de la discorde

2 décembre 2017 | 19:53
Lynda Louifi

La baguette de pain a été vendue à 15 DA dans plusieurs régions du pays depuis vendredi. Réagissant à cette augmentation de 50% du prix officiel, le ministre du Commerce, Mohamed Benmeradi, a qualifié d’illégale cette hausse unilatérale.

Le ministre a ajouté que les préoccupations des boulangers étaient étudiées au niveau du gouvernement, soulignant que les autorités se sont engagées à leur garantir une meilleure marge bénéficiaire à même de contrecarrer toute augmentation illicite du pain.

Pour sa part, l’Association des commerçants et artisans (ANCA) et l’Organisation algérienne de défense des consommateurs (APOCE) dénoncent cette décision unilatérale prise sans l’aval des autorités compétentes.

« C’est une mesure illégale puisque jusqu’à l’heure actuelle aucune décision n’a été prise, que ce soit par le gouvernement ou par les représentants des boulangers », a indiqué le président de l’ANCA. Selon lui, aucune décision officielle n’a été prise par les autorités quant à la hausse du prix de la baguette de pain ou la diminution de son poids.

Néanmoins il a été enregistré, a-t-il dit, une pénurie de farine et l’augmentation de son prix dans certaines wilayas, à l’image d’Alger, Bouira, Béchar, Saïda, Khenchela, Constantine et Oran. Selon lui, l’augmentation unilatérale du prix du pain a été enregistrée dans cinq wilayas : Béjaïa, Bechar, Tizi-Ouzou, Tipasa et Oran.

Il estime que les boulangers sont confrontés à plusieurs problèmes. Il s’agit, selon lui, de la diminution de la marge bénéficiaire, de la pénurie de la farine et de l’augmentation des coûts des charges.

De ce fait, l’ANCA, poursuit notre interlocuteur, propose au gouvernement d’étudier les préoccupations des 21 000 boulangers sur tout le territoire national et mettre ainsi fin aux problèmes auxquels ils sont confrontés. Aussi, Hadj Tahar Boulenouar a appelé le gouvernement à ouvrir le dossier sur la qualité du pain. « Cela permettra de promouvoir la qualité du pain « , a-t-il noté.

De son côté, le président de l’APOCE, Mustapha Zebdi, a qualifié l’augmentation du prix du pain à 15 DA dans certaines régions du pays d’ » illégale « et d’ »injustifiée « .

Selon lui, la mesure est tout à fait illégale, étant donné qu’une telle décision ne peut être traduite qu’à travers un décret exécutif fruit de larges consultations entre le gouvernement, le syndicat des boulangers et d’autres partenaires.

« Toutefois, l’APOCE a toujours soutenu les revendications des boulangers mais dans un cadre légal « , a encore expliqué la même source.

Devant cet état de fait, l’APOCE a appelé « les citoyens au boycott de l’achat du pain jusqu’à aujourd’hui », car les agents de contrôle des directions du commerce ne travaillent pas les week-ends.

En effet, des boulangers dans plusieurs wilayas du pays ont décidé d’augmenter le prix de la baguette de pain à la veille des festivités du Mawlid Ennabaoui. Ils ont affiché le nouveau prix sur des bouts de papier collés au mur, pour informer les clients que le prix est passé à 15 DA.

Des citoyens des wilayas de Béjaïa, de Jijel, d’Oran, de Boumerdès et de bien d’autres régions ont été contraints de payer plus cher leur baguette.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter