Nationale

#TITRE

248

Augmentation des prélèvements des fonds de régulation des recettes en 2017

16 janvier 2018 | 00:43
Aziza Mehdid

Le Fonds de régulation des recettes (FRR) a couvert 83% du déficit du Trésor des neuf premiers mois de 2017, estimé à près de 946,2 milliards (mds) de DA, apprend-on auprès du ministère des Finances.

Ainsi, les prélèvements à partir de ce fonds ont atteint 784,46 mds de DA entre janvier et la fin de septembre 2017, alors que 206,6 mds de DA de déficit ont été couverts par des « financements non bancaires », selon la même source. A noter que la loi de finances (LF) 2017 a été élaborée sur la base d’un prix référentiel du baril de pétrole de 50 dollars, alors que son prix moyen sur les marchés mondiaux a légèrement dépassé ce niveau durant les neuf premiers mois de 2017, a-t-on appris de l’APS. Il est à signaler, par ailleurs, qu’entre janvier et novembre 2017, le prix moyen du baril de pétrole a atteint 52,71 dollars. Pour ce qui est du reste du déficit du Trésor, soit 25,3 mds de DA, il a été pris en charge par des fonds mobilisés par l’emprunt national pour la croissance économique, lancé en avril 2016. Par ailleurs, la LF 2017 a prévu un déficit du Trésor de 1 297 mds DA. Entre janvier et la fin de septembre 2017, les recettes fiscales pétrolières recouvrées ont augmenté à 1 579,64 mds DA. La LF 2017 a tablé sur une fiscalité pétrolière de 2 200 mds DA sur toute l’année en cours. Ainsi, le taux de réalisation jusqu’à la fin d’août a été de 71,8%, a indiqué le même document. Quant aux ressources ordinaires, elles se sont chiffrées à 3 159,98 mds DA jusqu’à la fin de septembre 2017.

Les ressources ordinaires effectivement enregistrées sont composées de recettes fiscales ordinaires d’une valeur de 1 979 mds DA sur les 9 premiers mois de 2017, de recettes ordinaires de 183,39 mds DA, de recettes d’ordres, dons et legs de 29 millions de DA et de recettes exceptionnelles de 997,47 mds DA. Ainsi, les recettes budgétaires globales (fiscalité pétrolière et ressources ordinaires) effectivement réalisées ont atteint 4 739,62 mds DA entre janvier et la fin de septembre 2017.

La LF 2017 a prévu des recettes budgétaires annuelles de 5 635,5 mds DA. Le taux de réalisation a été donc de 84% sur les 9 premiers mois. Pour ce qui est des dépenses budgétaires effectivement engagées entre janvier et la fin de septembre 2017, elles se sont établies à 5 534,93 mds DA. Concernant les dépenses d’équipement, elles ont été de 1 982,65 mds DA, alors que les dépenses de fonctionnement ont été de 3 552,27 mds DA, a fait savoir le communiqué. Il convient de rappeler que la LF 2017 a prévu des dépenses budgétaires de 6 883,2 mds DA, correspondant à 4 591,8 mds DA de dépenses de fonctionnement et à 2 291,3 mds DA de dépenses d’équipement. Le taux de réalisation a ainsi été de 80,4% jusqu’à la fin de septembre 2017. Etant donné le prix du brent qui a franchi, la semaine dernière, le seuil de 68 dollars le baril, les spécialistes estiment que cette barre permettra au FRR de « prendre une bouffée d’oxygène ». Sachant que ce prix n’a pas été atteint depuis juin 2015, ce qui offrira ainsi à l’Algérie plus d’aisance en vue de gérer ses finances. Néanmoins, ils considèrent que malgré cette hausse qui ne peut pas « être considérée durable », le gouvernement est obligé de développer d’autres mécanismes afin de passer le cap et d’améliorer la conjoncture économique actuelle .

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter