Opinions

#TITRE

6320

Au nom de la loi !

25 avril 2015 | 21:12
N. M.

Voilà plusieurs années maintenant que les Algériens entendent régulièrement parler, à travers les colonnes de la presse, du procès dit « de l’autoroute Est-Ouest ».

Dans l’esprit du commun des mortels il est donc établi que des malversations ont été mises à jour et que des coupables présumés ont été appréhendés. D’aucuns désignent de hauts responsables quand d’autres ignorent le détail mais attendent que la justice tranche pour se faire une idée sur les auteurs.

Or, dans ce genre d’affaire médiatisée, portant sur des projets géants où des milliards de dollars ont été dépensés, il n’y a pas plus dangereux que l’impunité ou les développements judiciaires sans fin qui nourrissent la rumeur et alimentent les polémiques. Parce que de tels crimes économiques dépassent la chronique judiciaire pour éclabousser la gouvernance, il est du devoir des juges de s’arranger à traiter le dossier avec le tact et la célérité qui s’imposent.

Des reports à répétition, une série de coups de théâtre sur la forme, des petites anecdotes d’audience ne peuvent pas éternellement occulter le vrai sujet, à savoir l’identification et la condamnation des coupables selon les textes de lois de la République.

Pour cela, l’appareil judiciaire ne doit lésiner sur aucun moyen, quitte à donner la priorité à ce type de procès par la promulgation d’un décret présidentiel. La Justice doit prendre le temps qu’il faut pour examiner le dossier mais il ne sert à rien de tirer en longueur ce qui peut être jugé dans le mois. A trop tergiverser, les robes noires et rouges vont finir par exaspérer un peuple révolté par tant de coups bas contre les caisses de l’Etat. Il ne faut pas oublier que d’autres procès du même genre sont en cours et traînent aussi à rendre leur verdict.

Les tribunaux doivent donc s’émanciper de ces affaires politico-judiciaires en jugeant en toute indépendance les justiciables qui ne sauraient se placer au-dessus de la loi. Il en va de la crédibilité de notre justice et de la cohésion sociale. Par delà la jurisprudence, la fermeté des décisions de justice ont des effets dissuasifs à ne pas sous-estimer. Que la justice se prononce ! Que la justice tranche !

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter