Articles similaires

Nationale

#TITRE

436

Afripol : Le terrorisme un défi commun pour les africains

15 octobre 2018 | 21:13
afripol Sofiane Abi


La deuxième Assemblée générale des Polices africains (Afripol) ce lundi à l’hôtel El Aurassi a vu la présence record de hauts responsables étrangers de sécurité, notamment de la Commission à la paix et à la sécurité de l’Union africaine (UA), du secrétaire général de l’organisation internationale de Police criminelle (Interpol), des chefs de police des Etats membres africains (Afripol), du Centre africain d’études et de recherche sur le terrorisme (CAERT), au côté des hauts cadres de la Direction générale de la Sûreté nationale avec à leur têtes le DGSN, le Colonel Mustapha Lahbiri. Au menu, l’élaboration des mécanismes de coopération entre les polices africaines et leurs homologues étrangères dans le domaine de la lutte contre le crime organisé, le phénomène du terrorisme et le radicalisme. Colonel Lahbiri, a appelé les hauts responsables africains à élaborer une stratégie commune pour faire face aux défis sécuritaires qui menacent la sécurité et la stabilité du Continent africain.


La deuxième Assemblée générale de l’Afripol a été aussi une occasion pour les participants de renforcer le travail technique et administratif de la police africaine (Afripol), dont le siège se trouve à Alger ainsi que sa présidence. L’évolution très inquiétante du trafic de drogue au Sahel tout comme en Afrique, où de nouvelles « routes » du trafic de cannabis ont été créées par les narcotrafiquants, la montée importante du trafic d’armes au contient noir, la hausse désastreuse de la contrebande, l’explosion de l’immigration clandestine, celle de trafic des médicaments et des tabacs, et enfin la présence du phénomène du terrorisme en Afrique, faisaient parties des sujets abordés lors de cette deuxième Assemblée générale de l’Afripol. Les chefs des polices africaines (Afripol) devaient accentuer leurs travaux et leurs renseignements pour lutter, plus efficacement, contre ces multiples défis sécuritaires qui planent sur le continent noir et partout dans le monde.


Cette importante AG a été une occasion pour les différents participants, venus des quatre coins du globe, pour renforcer la coopération sécuritaire régionale et internationale. Saisissant cet événement, le colonel Lahbiri a déclaré que la police algérienne est disposée à coopérer davantage avec ses homologues des différentes organisations et polices régionales et internationales, cela pour faire face aux défis. Par ailleurs, en marge des travaux de cette deuxième assemblée, le colonel Lahbiri a reçu, hier, plusieurs hauts responsables issus de différentes organisations régionales et internationales de sécurité. Il a reçu en audience, le secrétaire général de la Police internationale (Interpol), Jürgen Stock, le secrétaire général du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur, Mohamed Ben Ali Koman, le président de l’Organisation de police des pays américains (Amripol), du directeur général de la police soudanaise, le chef d’état-major El Tayeb Babker Ali Foudhil, le directeur général de la police japonaise, Noboro Nakatani, le directeur général de la police angolaise, le représentant de la police émiratie et enfin le représentant de la police de coopération des pays du Golfe. Lors de ces multiples discussions, le DGSN, et ses convives africains, arabes et étrangers ont discuté des moyens de renforcer la coopération bilatérale, régionale et internationale dans le domaine de la police.


Permettre la consolidation des visions et la coordination des efforts pour lutter contre toutes les formes de criminalité, en particulier celles qui sont transnationales, la criminalité organisée et l’extrémisme violent, ont été aux premiers plans des différentes discussions entre le DGSN et les différents hauts responsables des organisations régionales et internationales de sécurité. Pour sa part, le Colonel Mustapha Lahbiri a déclaré que ces importantes


 


réunions permettront de renforcer les relations de coopération entre les forces de police africaines dans le cadre du mécanisme de l’Interpol et de ses homologues des forces de polices internationales et régionales. Tout en ajoutant que ces réunions permettront aussi d’élargir les horizons du partenariat bilatéral pour inclure des domaines d’échange d’expériences et d’expertises dans divers domaines, consentant ainsi à renforcer les capacités opérationnelles des forces de l’ordre.


De leur côté, les chefs des police des Etats membres d’Afripol ainsi que les différents hauts responsables de la police internationale et régionale y compris les responsables de l’Union africaine et ceux de l’Interpol, ont salué le grand professionnalisme de la police algérienne, la DGSN, dans le domaine de la lutte contre le crime organisé et le terrorisme, dans le domaine de la protection des droits de l’homme ainsi que dans le domaine logistique suite à l’acquisition d’équipements ultramodernes par la DGSN. Les participants ont également félicité la DGSN pour sa grande contribution dans la lutte contre le crime organisé dans la région et dans le continent africain et même au-delà.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter