Regionale

#TITRE

508

Après le grave appel de M’henni:Tollé général et forte indignation

9 juin 2018 | 02:37
Saïd Tissegouine

L’appel de Ferhat M’henni lancé à partir de Londres au cours de la semaine passée à la jeunesse de Kabylie pour se constituer en milices aux fins d’assurer « la sécurité des personnes et des biens de la région de Kabylie » a suscité un tollé. Bien des parties voient à travers cet appel, relayé à travers le réseau Youtube, une dangereuse dérive qui risque de faire plonger la Kabylie, voire l’Algérie entière dans une sphère de violence sans précédent. En tout cas, le député de Tizi-Ouzou, Tayeb Mokadem, issu de la formation politique du RND, a vite réagi pour contrecarrer le plan de l’auteur de l’appel de Londres, fait dans l’espace même où Charles de Gaulle a fait son appel au nom de la France libre le 18 juin 1940 et connu sous l’appellation de « l’Appel du 18 Juin ». Dans une déclaration en sa qualité de député, Tayeb Mokadem signale dès le début de son intervention qu’à son grand regret il constate « une autre dérive de Ferhat M’henni. « Une dérive et un dérapage qui risquent cependant, cette fois-ci, d’être lourdement conséquents pour notre peuple dont les plaies et les stigmates d’une violence inouïe qui a duré pas moins de 132 ans sont toujours visibles, même après 56 ans de son indépendance », écrit-il.

Tout en martelant que la Kabylie est très sécurisée par les services de sécurité tous corps confondus, à leur tête l’ANP, à l’instar des autres régions du pays, Tayeb Mokadem poursuit avec un ton incisif : « La signification de cet appel de Londres paraît, sauf pour les dupes, très clair : créer un Etat dans un Etat. C’est là justement l’inacceptable. Inacceptable dans la mesure où ces hommes et ces femmes sollicités à partir de Londres par M’henni pour créer la division ont chèrement payé l’indépendance nationale et dont justement le socle de leur serment et leur devise ont été pour toute l’Algérie territorialement et l’unité sans faille de tout le peuple algérien. »

Après avoir relevé ce qu’il considère comme des vérités historiques, l’auteur de la déclaration soulèvera d’abord quelques interrogations avant de dresser le constat. Selon le député du RND, la Kabylie, lasse d’une violence insensée et dont elle subit les conséquences, ne saurait accepter, encore une fois, d’être l’otage d’un quelconque aventurier ou personnage au profil purement carriériste. Enfin, avant de lancer un appel « solennel » à la jeunesse de Kabylie pour ignorer complètement l’appel de Ferhat M’henni et tout en le condamnant « avec la plus grande fermeté », le député Tayeb Mokadem écrit que « la Kabylie, qui a toujours honoré ses rendez-vous historiques, a besoin à présent – et grandement besoin – de paix et de stabilité, comme elle a besoin encore de projets de développement au profit de sa population, particulièrement sa jeunesse, d’infrastructures éducatives et culturelles pour ses enfants, car ce sont eux les cadres et piliers de l’Algérie de demain. »

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter