Nationale

#TITRE

252

Approfondir les recherches sur les aspects militaires de la Révolution de Novembre

14 mars 2017 | 19:56
S. T.

Le Général de corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), a mis l’accent sur l’importance de l’approfondissement des recherches relatives aux aspects militaires de la Révolution du 1er Novembre 1954.

A l’ouverture des travaux du colloque historique sur « le génie de l’Armée de libération nationale (l’ALN) face à l’armée de l’occupation française » organisé dans le cadre des festivités commémoratives du 55e anniversaire de la Fête de la Victoire, hier au Cercle national de l’Armée à Alger, le général de corps d’Armée a indiqué que « l’organisation de ce colloque historique a, certes, ses propres objectifs, à savoir l’approfondissement des recherches relatives aux aspects militaires de la glorieuse Révolution du 1er Novembre 1954, l’illustration de la nature de la lutte menée par l’ALN, ainsi que les enseignements tirés et les analyses des facteurs de la victoire de cette lutte ».

Il a souligné que l’organisation de cet important colloque historique coïncidant avec la célébration, par notre pays ces jours-ci, du 55e anniversaire de la Fête de la Victoire, « revêt une dimension forte et symbolique et dénote de l’importance que nous accordons au sein de l’ANP, digne héritière de l’ALN, à nos origines historiques, avec le soutien et les orientations de Son Excellence Monsieur le président de la République, Chef Suprême des Forces Armées, ministre de la Défense nationale, qui confère une extrême importance à notre histoire nationale, qui constitue un élément intrinsèque parmi les fondements de notre identité nationale ».

Il a ajouté que le bilan de ce colloque viendra s’ajouter positivement à l’ensemble des résultats obtenus à travers de nombreux colloques et séminaires historiques aux thèmes variés et aux objectifs multiples, que « nous avons veillé à organiser et à appuyer ces dernières années.

Nous avons veillé à ce que ces résultats soient des étapes à franchir pour raffermir la conscience chez nos jeunes générations et pour ancrer dans leurs esprits les valeurs de leur glorieuse Révolution en particulier, et de leur histoire nationale en général, afin qu’elles soient motivées et tiennent compte de la lourde responsabilité qu’elles assument amplement dans les différentes positions ».

Le Général de Corps d’Armée a rappelé à cette occasion les principes fondamentaux de l’éthique mémorable qui caractérisait l’ALN face à l’armée de l’occupation, et qui se distinguait par sa foi en la justesse de sa cause, par sa confiance en son peuple et son triomphe certain face à l’ennemi tôt ou tard.

« L’ALN, composée de jeunes des plus clairvoyants et d’esprit aiguisé, qui ont aimé leur patrie et ont eu foi en Allah, qui leur a éclairé la raison.

Nés au cœur de la souffrance d’un peuple libre et authentique, et incarnant ses combats longs et pénibles, ses grands sacrifices et sa lutte laborieuse et multiforme, et ce, dès que le colonisateur français abject a mis les pieds sur la sainte terre d’Algérie en 1830, priant Dieu de leur réserver le sort auquel l’ennemi ne pourra prétendre ».

Ainsi, a estimé le Général de Corps d’Armée, « en évoquant l’ALN, viennent forcément à nos esprits la force de la foi, l’appui confiant sur Allah, la ferme détermination des révolutionnaires de l’ALN, la conviction en la justesse de leur cause et la grande confiance en leur peuple et en la certitude de la victoire face à leur ennemi tôt ou tard.

Des qualités, selon lui, qui ne sauraient être estimées à leur juste valeur, quoi qu’on en dise, qu’on écrive ou qu’on en dénombre les vertus, car c’est grâce à ces révolutionnaires que le peuple algérien a été ramené des ténèbres coloniales à la lumière de l’indépendance, et a fait entendre l’écho perçant de sa Révolution aux quatre coins du monde, inspirant et motivant des millions parmi les peuples opprimés à casser le joug du colonialisme, telle est l’ALN, et tels sont ses propres traits essentiels et naturels que les Algériens ne cesseront de relater en toute fierté, à chaque souffle et à chaque battement de leurs cœurs ».

A cette occasion, le Général de corps d’Armée a convié les spécialistes à parfaire l’écriture de notre histoire nationale. « Je saisis l’opportunité de la présence de professeurs universitaires et d’étudiants spécialisés dans le domaine de l’histoire, pour inviter tous les concernés à accorder plus d’importance à parfaire l’écriture de notre histoire nationale, notamment celle de la Révolution de Libération ».

« Nous considérons, dans ce contexte, les écrivains et les auteurs comme des soldats, voire des moudjahidine menant un combat culturel, armés de paroles vraies et sincères, basées sur des réalités historiques et des faits réels et authentiques, et non pas sur des faits souillés par des desseins cachés prémédités par les ennemis des peuples », a-t-il encore souligné. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter