Articles similaires

Nationale

#TITRE

704

Appel de M6 au dialogue avec l’Algérie:Un non- événement

9 novembre 2018 | 23:27
Algérie Maroc Mohamed kouini


C’est un non-événement. Le souverain marocain Mohamed VI aura raté une sortie, qui fut pourtant bien calculée depuis longtemps. En célébrant sa « Marche verte » marquant une occupation sanglante et illégale du Sahara occidental, le Makhzen s’est fourvoyé dans une diversion qui sent la manœuvre à mille lieux. Le but est de faire torpiller les négociations de Genève prévues en décembre prochain et rendre le conflit sahraoui une question exclusivement algéro-marocaine. Une ambition vicieuse. Cela d’autant qu’on n’efface pas d’un trait une longue histoire de diatribes anti-algériennes, de critiques acerbes et d’accusations perfides. On n’efface pas également aussi facilement un long feuilleton de belligérance, voire d’agression caractérisée. Le Roi a élaboré toute sa stratégie économique et diplomatique sur un postulat : contrer le voisin de l’Est, l’affaiblir et le domestiquer.


Depuis presque quinze ans, pour ne pas dire depuis toujours, l’Algérie attend des décisions concrètes et coopératives de la part du voisin marocain sur des dossiers très délicats, comme le déferlement ininterrompu d’une quantité phénoménale de drogue et l’essor de la contrebande frontalière.


Pour Alger, cette prétendue offre enrobée de mots bienveillants et de phrases lénifiantes ne peut être prise au sérieux et n’a aucune valeur politique et diplomatique.


Selon une source autorisée, les intentions et les discours conciliants n’ont jamais fait bâtir une relation pacifique, de bon voisinage et durable. Pour cette source autorisée qui s’est confiée au Jeune Indépendant, l’offre de Mohamed VI n’est pas sérieuse et ne peut être prise au sérieux. Elle ne peut être qu’un simple discours anodin d’un Roi, englué dans des crises sociales, comme celle du Rif, pour une consommation médiatique interne. Une offre, qui en plus d’un bluff flagrant, servirait d’ingrédients à des cuisines strictement marocaines. On ne peut convaincre une opinion locale marocaine, malmenée par tant de diversions et de manipulations, du bien-fondé de cette « main » soi-disant tendue, alors qu’elle fut quotidiennement bombardée et élevée dans l’adversité frontale contre ce voisin algérien.


C’est une manœuvre politique et médiatique, tellement outillée que certains amis du Makhzen se sont empressés de la saluer comme une œuvre majeure du « vivre ensemble ». Les Français, les Qataris et les Emiratis ont rapidement applaudis comme pour faire écho à notre ami le Roi et créer le buzz international, diplomatiquement parlant, à un mois du début des fameux pourparlers genevois entre le palais royal et les Polisario. D’ailleurs le battage médiatique n’a pas cessé, histoire d’assurer le service après-vente de la bonne volonté du royaume.


Pour cette source autorisée, le discours marocain est aussi suspect qu’indécent à plusieurs égards et qu’il ne mérite pratiquement aucune suite, aucune réaction digne. On n’arrache pas la bénédiction d’Alger sur une affaire de décolonisation, traitée d’ailleurs par les Nations Unies et par ses propres mécanismes, sur la base d’un simple discours sous un emballage sympathique.


En un mot, cette offre vicieuse n’a aucun intérêt pour Alger, assure encore notre source autorisée et que Rabat peut attendre longtemps une réaction officielle qui ne viendra pas, ni aujourd’hui, ni demain.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter