Nationale

#TITRE

337

Bedoui les sollicité à contribuer au développement du pays

Appel aux investisseurs privés

31 août 2016 | 19:30
Yazid B.

Il existe trois types d’investissement en Algérie. Il peut être public, privé ou encore en partenariat dans le cadre de la loi 51-49. Ces trois types d’investissement ont fait l’objet d’une visite d’inspection de la part de Nouredine Bedoui, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, à Blida.

En compagnie d’Abdelkader Bouazghi, wali de Blida, du P/APW et d’une délégation composée des autorités civiles et militaires, le ministre a multiplié, partout où il a été, les encouragements mais a aussi appelé les investisseurs de tout bord à venir s’installer en Algérie en tant que porteurs de projets et créateurs de richesses et d’emplois.

« Les autorités locales sont là pour accompagner les investisseurs en vue de relever le défi qui consiste à créer des postes d’emploi », a dit le ministre en visitant un abattoir avicole appartenant au Groupe Bellat.

Et d’ajouter : « Notre objectif est commun : l’investisseur gagne plus d’argent, et c’est tant mieux pour lui, et les autorités locales obtiennent aussi plus de postes d’emploi. Malgré la crise vécue après la chute des prix des hydrocarbures, le taux de chômage a baissé.

Des résultats qui dérangent certains. Pourtant, nous sommes prêts à dévoiler ces résultats à tous ceux qui doutent de la capacité du génie algérien. » Le ministre a par ailleurs déclaré à l’attention de la diaspora algérienne : « Nous lançons un appel à tous les Algériens, y compris ceux qui se trouvent à l’étranger.

Les portes d’investissement sont ouvertes. Il n’y a plus de complexe car aujourd’hui, concernant l’investissement national, nous demandons des comptes à tous les responsables. L’investissement doit se faire partout en Algérie. Certaines régions d’Algérie n’attendent que vous. Allez dans le Hauts Plateaux, dans le Sud. »

Il convient de noter que cet abattoir, qui crée pour le moment 250 emplois directs et 250 autres indirects et qui s’étale sur une superficie de plus de 2 ha, est bâti sur une terre agricole, en plein cœur de la Mitidja, plus précisément au douar Benkhelil, à Boufarik.

Avant cela, toujours à Boufarik, Bedoui a visité une centrale de turbines à gaz de la filiale Sonelgaz, qui produit plus de 700 Mw. A la fin de l’exposé présenté par le responsable de cette unité, le ministre de l’Intérieur s’est informé au sujet de l’avenir des énergies renouvelables, d’autant plus que le soleil ne manque pas en Algérie.

C’est le DG de la Sonelgaz qui a répondu en affirmant : « D’ici à 2020, nous produirons 4 500 Mw entre les panneaux voltaïques et les éoliennes » M. Bedoui a ensuite été ébahi par un complexe sportif, le palais des sports Atlas, à Béni Mered ; un projet lancé par un privé. « Par le passé, c’est l’Etat qui construisait des piscines et des espaces de loisirs. 

Aujourd’hui, le privé se lance dans tout type d’investissement, ce que j’encourage personnellement. En plus de cela, j’exhorte les autorités de la wilaya et les élus à fournir plus d’efforts pour encourager les investisseurs à se lancer dans ce créneau. Il faut que notre vision accompagne tous les investisseurs privés dans ce type de réalisation.

Je félicite tous ceux qui ont pris la décision de se lancer dans ce projet », a fait remarquer le ministre. A Meftah, à l’extrême ouest de la wilaya de Blida, M. Bedoui a d’abord tenu à visiter la nouvelle usine CMA (Ciments et mortiers d’Algérie), qui est un partenariat industriel entre le Groupe industriel Souakri (51%) et Lafarge Algérie (49%). En réalité, ce partenariat est le deuxième du genre entre ces deux industriels.

Ainsi, après celui de Cilas de Biskra, qui existe depuis 2012, vient celui de Meftah qui date de 2015. Interrogé par le ministre sur le terrain d’investissement qui existe en Algérie, Jean Jacques Gauthier, PDG de Lafarge Algérie, a répondu : « Nous avons trouvé un terrain très favorable. »

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales a profité de son passage dans la wilaya de Blida pour visiter, inaugurer ou encore poser la première pierre de plusieurs projets.

Avant de quitter cette wilaya, il a remercié personnellement plusieurs industriels pour leur initiative citoyenne en collaborant au mieux à l’entretien et à l’embellissement des quartiers et places des villes de la wilaya de Blida. Des attestations de reconnaissance leur ont été, à cette occasion, attribuées.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter