Articles similaires

Nationale

#TITRE

404

Appel au règlement définitif du problème de logement

8 mai 2018 | 22:50
Logements Lynda Louifi

Les retraités de l’éducation nationale crient, encore une fois, leur ras-le-bol et expriment leur désarroi face à l’épineux dossier des logements d’astreinte. Ce collectif regroupé au sein de la Coordination nationale des retraités de l’éducation a réitéré, hier, sa demande de règlement définitif de ce problème.

Après avoir donné le meilleur d’eux-mêmes, notamment au lendemain de l’indépendance, ils sont nombreux, aujourd’hui, les vieux retraités de l’éducation à être menacés d’expulsion de leur logement de fonction. La Coordination nationale des retraités de l’éducation, qui œuvre depuis sa création à régler ce problème, œuvre également à défendre les retraités et leurs droits les plus absolus. « La Coordination nationale des retraités de l’éducation est un espace qui va permettre aux retraités de revendiquer leurs droits d’une manière pacifique », a indiqué hier, lors d’un point de presse, Djelloul Meddour, coordinateur général de cette formation relevant du Syndicat national des travailleurs de l’éducation (SNTE). Même si les retraités ont beaucoup de préoccupations, le dossier du logement d’astreinte reste le plus épineux, selon M. Meddour. Pour cela, les retraités concernés par cette situation dramatique ont tenu à lancer un véritable cri d’alarme en direction des autorités concernées et du ministère de l’Education pour mettre fin à toutes les décisions de justice et aux nombreuses mises en demeure, tout en espérant, bien évidemment, des solutions urgentes et globales. Venus de plusieurs wilayas, des retraités ont tenu à parler de leur problème de logement, à l’instar de Mohammed Tayeb Hadi, coordinateur de la wilaya de Sétif, qui a évoqué le cas de 12 familles qui risquent de se retrouver aujourd’hui dans la rue dans la commune de Ksar El Abtal, dans la daïra de Aïn Ouelman à Sétif. A ce titre, il s’étonne du fait que de nombreux cas similaires ont été réglés un peu partout, alors que d’autres sont encore dans le désarroi. Les retraités s’interrogent sur les raisons de cet acharnement à récupérer ces logements. « De milliers d’éducateurs et d’éducatrices, qui ont consacré leur vie entière à cette noble profession qu’est l’enseignement, ont fini leur parcours dans l’incapacité d’acquérir un logement, sous quelque formule que ce soit. Leur salaire de misère ne leur permet pas une telle acquisition », s’est désolé l’interlocuteur. Il faut dire que chacun des retraités présents à la conférence a son histoire et chacun mérite d’être écouté. Un autre retraité explique la situation par le fait que « c’est juste un alibi pour récupérer ces logements qui ne sont plus de fonction et les attribuer à un personnel qui, dans la plupart des cas, n’a rien à voir avec le secteur de l’éducation. C’est le cas d’un directeur de l’éducation qui est parti en retraite et occupe un logement dans une école ici à Alger », a-t-il affirmé. Le représentant des retraités a mis l’accent sur la nécessité de lever la confusion. Il faut savoir, explique-t-il, que l’Etat a classé en trois catégories ces logements. Ceux d’astreinte (se trouvant dans l’enceinte de l’établissement scolaire), les espaces pédagogiques occupés par des familles (cantines, classes, sanitaires) et enfin les logements situés en dehors de l’enceinte des établissements. La coordination

demande aussi d’être associée à la gestion des œuvres sociales. « Nous demandons à être représentés, à l’instar des autres catégories du secteur, dans la commission nationale et de wilaya », insiste M. Meddour. Ce dernier n’a pas omis de revendiquer leur part de cette manne financière. « Les retraités qui cotisaient au fonds ont droit à un quota ou un pourcentage qui leur est destiné. On veut avoir droit au crédit comme tous les travailleurs », réclame le coordinateur national des retraités de l’éducation. La coordination envisage également d’apporter des solutions aux nombreux problèmes des retraités et de les associer dans des clubs de loisirs et de sport. Elle réclame aussi d’accompagner les nouveaux enseignants, notamment en matière de formation.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter