Nationale

#TITRE

355

Annaba : traque policière contre le trafic du cuivre

18 mars 2017 | 20:47
Nabil Chaoui

La mafia du cuivre a encore frappé. Avant-hier, dans la zone industrielle dite « Pont Bouchet », 300 mètres de cuivre servant principalement aux télécommunications ont été volées, vraisemblablement par plusieurs individus, si ce n’est pas ceux-là qui avaient fait le dernier casse au complexe sidérurgique d’El-Hadjar.

Dans la même journée, à hauteur de la ZAC (Zone d’Activité Commerciale) de Sidi Salem, dans la daïra d’El-Bouni (wilaya d’Annaba), 300 autres mètres de câbles de cuivre ont disparu brusquement et aucune trace des voleurs n’a été laissée. Le MIN (marché d’intérêt national), le marché de gros des fruits et légumes de la wilaya d’Annaba n’a pas été épargné et a aussi fait l’objet, mercredi dernier, du vol de 200 mètres de fils en cuivre.

Le plus incroyable dans ces vols a été la manière que les cambrioleurs ont utilisée pour opérer en toute tranquillité en pleine nuit, alors que les sites de ces vols étaient, comme de coutume, protégés en ultra-surveillance. Y a-t-il eu des complicités à l’intérieur de ces lieux ? Comment le gang, apparemment constitué de plusieurs personnes a-t-il pu retirer les fils de cuivres à travers leurs différents passages souterrains pour les embarquer sans être repéré ? 

On apprend de source sécuritaire que, hier, les services de la Gendarmerie nationale, suite à des informations qui leurs sont parvenues, ont pu repérer deux trafiquants de cuivre dans de la localité de Oued-Zied, daïra de Berrahal. Les malfaiteurs étaient à bord d’un gros camion immatriculé à Alger. Poursuivi par les services de sécurité, le gang du cuivre a été neutralisé dans la daïra de Sidi Amar, dans la localité de H’jar Eddis, à quelques encablures du complexe sidérurgique.

A l’intérieur du camion, les éléments de la gendarmerie ont découvert plus de 250 quintaux de cuivre et autres dérivés. Selon des sources proches des services de sécurité, le cuivre saisi était destiné, selon les premiers aveux des contrebandiers, à des clients tunisiens installés aux abords de la frontière algéro-tunisienne avant d’être expédié en Italie pour sa transformation.

Outre la Tunisie, longtemps signalée par les forces de sécurité comme une destination privilégiée de la contrebande criminelle du cuivre algérien, le Maroc, pays frontalier, devient à son tour la destination de la mafia du « cuivre algérien volé ».

Pour le moment, côté service de sécurité de la wilaya d’Annaba, plusieurs convocations ont été adressées à différents agents de sécurité activant tant au complexe sidérurgique d’El-Hadjar, de la zone industrielle « Pont Bouchet », ou de simples vigiles de la ZAC de Sidi Salem et du MIN (marché d’intérêt national). A noter surtout que l’ensemble de ces vols pénalisent avant tout Algérie-Télécom et Sonelgaz, sans parler de leurs éventuels clients. Une pénalisation qui se chiffre à coup de centaines de milliards.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter