Articles similaires

Nationale

#TITRE

255

Annaba a rendu un grand hommage à l’un de ses fils

9 février 2018 | 21:51

Le colonel Amar Benaouda a été inhumé ce vendredi au cimetière de Zegouane, en présence des autorités nationales et locales. Tayeb Zitouni, ministre des Moudjahidine, a rendu un vibrant hommage à feu el-Hadj Benaouda Benmostefa membre du groupe des 22, très connu sous son nom de guerre Amar Benaouda. « C’est un vrai libérateur de notre pays. Il a été sans faille durant la guerre de libération et même durant la période de l’Indépendance où il a continué de servir son pays.

C’est un digne fils de notre Algérie, un vrai nationaliste que nous pleurons aujourd’hui », a déclaré Tayeb Zitouni. Le grand cimetière de Zegouane s’est avéré petit devant le nombre impressionnant des citoyens d’Annaba venus en masse rendre un dernier hommage au « lion de l’Edough ». C’était à partir des monts de l’Edough que feu Amar Benaouda a tiré sa première balle pour que « vive l’Algérie indépendante ». Avant-hier, et même hier, le tout Annaba ne parlait que d’Amar Benaouda. Il faut encore ajouter que l’ensemble des moudjahidine des régions de l’Est, telles qu’El-Tarf, Guelma, Souk-Ahras et Skikda, sont venus pleurer un digne fils de l’Algérie. A noter que le choix du cimetière de Zegouane où a été inhumé l’historique colonel est une décision de la famille du défunt.

Selon sa famille, le membre du groupe des 22 avait laissé des consignes à ses proches qu’il souhaitait être enterré à côté de la tombe de son père, Ali Benmostefa. Avec la disparation d’Amar Benaouda, il ne reste que deux survivants du groupe des 22, Othmane Belouizdad et Abdelkader Lamoudi. Amar Benaouda est né le 27 septembre 1925 dans la vieille ville d’Annaba. Il a étudié à l’école d’Armandy (Annaba) et a fréquenté les Scouts musulmans algériens, avant de militer au MTLD, Mouvement pour le triomphe des libertés et de la démocratie, puis membre de l’Organisation spéciale (OS) et a été un des organisateurs du déclenchement de la Révolution de novembre 1954. Après l’indépendance, il avait occupé plusieurs postes, dont celui d’attaché militaire auprès de l’ambassade d’Algérie au Caire et à Tripoli. Il a été nommé Grand chancelier de la République, la plus grande distinction nationale.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter